Publicité

Les VLS arrivent finalement dans MHM

Transport
Deux Communauto sur rue
Avant même l’annonce effectuée par le maire Denis Coderre ce matin, Communauto a annoncé hier qu’elle ajoutera 350 véhicules à son offre et doublera son parc de véhicules électriques. (photo: Communauto)

L’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve deviendra le cinquième arrondissement à Montréal à permettre le déploiement des véhicules en libre-service sur son territoire.

Le maire de MHM, Réal Ménard, en a fait l’annonce lors d’une conférence de presse cet après-midi (14 avril) au bureau d’arrondissement, à peine quelques heures après que le maire Denis Coderre ait présenté le plan pour le déploiement d’un réseau de véhicules en libre-service (VLS) électriques dans la métropole à partir du printemps 2016. 

Le plan montréalais de déploiement d’un réseau de VLS électriques se fera en trois étapes. La Ville de Montréal prévoit lancer dans un premier temps un appel d’intérêt international en juin prochain afin de trouver des partenaires et de développer un modèle spécifiquement montréalais. Ensuite, un appel de proposition sera lancé plus tard cette année, soit en octobre, pour le déploiement d’un réseau de VLS électriques et de bornes de recharges qui viendra s’ajouter au réseau du Circuit électrique déjà mis en place au travers le Québec. Dès ce moment, l’accès au domaine public et aux vignettes universelles de stationnement sera réservé aux VLS électriques. L’émission des vignettes deviendra une responsabilité de la ville-centre.

Les usagers devraient bénéficier du service au printemps 2016 et l’administration Coderre espère ajouter 1000 VLS électriques et 1000 nouvelles bornes à l’offre de transport en libre-service actuelle sur un horizon de cinq ans.

« Nous sommes très heureux de cette annonce. Ce système d’autopartage en libre-service est un gain considérable pour l’environnement et améliorera la qualité de vie des citoyens », a mentionné le conseiller de Tétreaultville, Richard Celzi.

Des VLS de transition

En attendant l’arrivée de ces nouveaux VLS qui n’émettront pas de gaz à effet de serre contrairement aux VLS à essence, tous les arrondissements pourront émettre des vignettes universelles pour les VLS de tout type à titre de mesure transitoire.

« Nous allons tenir une réunion spéciale du conseil d’arrondissement ce vendredi pour entériner cette mesure et permettre l’émission de vignettes 403 qui permettent aux voitures en libre-service de se stationner dans tous les espaces de stationnement sur rue, incluant les zones SRRR, soit les stationnements sur rue réservés aux résidents », a expliqué Réal Ménard.

« Cette mesure transitoire revient exactement à ce que l’on demandait à l’arrondissement depuis bientôt un an! » a souligné Éric Alan Caldwell, conseiller d’Hochelaga, suite à la conférence de presse officielle tenue par le maire Réal Ménard qui était accompagné de Richard Celzi seulement.

« Nous n’avons pas été invités. Nous avons pratiquement appris la nouvelle en même temps que vous avez reçu l’avis média », a ajouté M. Caldwell en s’adressant aux journalistes.

« Nous portons ce dossier depuis longtemps. Oui, c’est une bonne idée d’électrifier les VLS, mais ceci ne peut pas se faire du jour au lendemain. Il fallait nécessairement aller de l’avant avec les services déjà présents à Montréal, même si beaucoup de ces véhicules sont des voitures à essence, car un véhicule en libre-service vaut mieux qu’une voiture solo », a mentionné la collègue de M. Caldwell, Laurence Lavigne Lalonde, conseillère de Maisonneuve-Longue-Pointe.

« Au final, nous nous réjouissons de l’arrivée des VLS dans l’arrondissement et c’est même particulièrement une bonne nouvelle pour les résidents de Mercier-Est, car les VLS sont une bonne solution pour les endroits moins bien servis par les transports en commun », a fait valoir Mme Lavigne Lalonde.

Vos commentaires
loading...