Publicité

Lettres pour mettre fin au racisme: David L.

Histoire
Arrêt bus
(photo: anankkml – FreeDigitalPhotos.net)

Durant le Mois de l’histoire des noirs, qui a lieu chaque année en février, Chantal Poirier et Julie Beaulac, enseignantes à l’École Ste-Claire, ont demandé à leurs élèves de 6e année d’écrire une lettre ouverte afin d’exprimer leurs pensées en rapport avec le racisme, l’esclavage et les inégalités ethniques après en avoir discuté en classe.

Le Journal de Mercier-Est vous présente les compositions de ces élèves en publiant une lettre par jour, pendant 12 jours, en ordre alphabétique d’auteur.

Voici la quatrième, par David L. Pour consulter le dossier complet, cliquez ici


Chers lecteurs,

Aujourd‘hui je vais vous parler de ce que je pense du racisme. J’écris cette lettre pour arrêter le racisme. Je parle de ce sujet parce que le mois de février est le mois des Noirs. Je connais de ce sujet que Martin Luther King a fait un discours devant le « Lincoln Memorial » où il a fièrement dit : « I have a dream … ». Il répondait aux Blancs sans être impoli ou violent. Je sais aussi que Rosa Parks n’a pas voulu laisser sa place à un Blanc dans un autobus, c’était une loi de laisser la place aux Blancs quand il n’y avait plus de place pour s’assoir durant la ségrégation raciale. Il y avait beaucoup d’esclavage et à la troisième fois que l’esclave s’enfuit, les Blancs les tuaient.

Je trouve que l’esclavage est illégal, car ils sont semblables à nous, ils n’ont que la peau plus foncée et on ne peut pas les obliger à faire quelque chose et les frapper à mort.

Je vous invite à respecter les autres, de ne pas les juger par la couleur de peau, mais par comment ils sont, de ne pas répondre violemment et de ne pas se battre. Faites comme Martin Luther King!

Vos commentaires
loading...