Publicité

Lettres pour mettre fin au racisme: Samuel B.-T.

Histoire
Box Brown
« The Resurrection of Henry Box Brown at Philadelphia » de Samuel W. Rowse. (Image: Wikimedia)

Durant le Mois de l’histoire des noirs, qui a lieu chaque année en février, Chantal Poirier et Julie Beaulac, enseignantes à l’École Ste-Claire, ont demandé à leurs élèves de 6e année d’écrire une lettre ouverte afin d’exprimer leurs pensées en rapport avec le racisme, l’esclavage et les inégalités ethniques après en avoir discuté en classe.

Le Journal de Mercier-Est vous présente les compositions de ces élèves en publiant une lettre par jour, pendant 12 jours, en ordre alphabétique d’auteur.

Voici la onzième, par Samuel B.-T. Pour consulter le dossier complet, cliquez ici


Bonjour chers lecteurs,

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une chose en particulier. C’est le racisme sur les noirs, oui, les noirs!

Pourquoi j’ai choisi ce sujet? Pour prouver aux gens que le racisme n’est pas important. J’ai choisi ce sujet pour monter aux enfants de la ville de Montréal que le racisme n’est pas important. Comme ça, on pourrait éviter le suicide des noirs et qu’on soit la première ville à ne plus avoir de racisme dans le monde.

Maintenant voici ma position sur le sujet.

Le sujet m’a beaucoup aidé à comprendre pourquoi les noirs sont souvent victimes d’intimidation.

Maintenant, je vais vous parler de Henry « Box » Brown, le premier esclave à s’être envoyé par la poste.

Je vais résumer son histoire. Henry ne connaît pas son nom ni son âge et il est un esclave. Le maître est malade et donna Henry à son fils. Il est dans une usine pour les feuilles de tabac. Henry travaille fort pour oublier ce que sa femme lui a dit : « Mon maître n’a plus d’argent, j’ai peur qu’il nous vende ». Toute sa famille s’est fait vendre, mais pas lui. Alors, il décide de s’expédier par la poste. Henry a une blessure pas grave, mais pour que le maître le laisse chez lui il ouvrit une bouteille de vitriol et il se brûla jusqu’à l’os. Arrivé à la gare, le cheminot lance la caisse avec Henry et il a la tête en bas. Son sang descend jusqu’à sa tête, il est basculé 4 fois et il a la tête en haut. Henry a une date de fête qui est le 30 mars 1849. Maintenant, je me suis senti comment face à ce sujet? Je me suis senti content parce qu’il a réussi à s’enfuir.

Moi, Samuel B.-T., je m’engage à stopper le racisme.

Merci d’avoir lu ma lettre.   

Vos commentaires
loading...