Publicité

Ménage de printemps au parc Thomas-Chapais

Environnement
Participants
Les participants étaient nombreux et enjoués lors de la corvée de nettoyage du 9 mai. (photo: Marie-Eve Cloutier)

Au moins une quarantaine de citoyens ont répondu à l’appel de l’Éco-quartier Mercier–Hochelaga-Maisonneuve samedi (9 mai) pour prendre part à la corvée de nettoyage printanière du parc Thomas-Chapais.

L’activité, organisée en collaboration avec le Comité citoyen du parc Thomas-Chapais, s’est déroulée tout au long de l’avant-midi alors que les organisateurs avaient donné rendez-vous aux participants à 9 h 30 à l’angle des rues De Grosbois et Des Ormeaux. Parmi eux, plusieurs scouts sont venus prêter main-forte aux résidents de Mercier-Est qui ont à cœur la propreté de leur parc, dont le 90e groupe Saint-Claire, le 128e groupe Saint-Conrad et le 150e groupe Notre-Dame d’Anjou. 

« Le boisée du parc Thomas-Chapais est d’une rare beauté. C’est un endroit magnifique du point de vue écologique, commente Daniel Chartier, résident de Mercier-Est et spécialiste de la protection et la mise en valeur des patrimoines culturel et naturel. On y retrouve une diversité d’espèces assez impressionnantes, comme des caryers à noix amères, des frênes, des ostriers, des cerisiers, des érables noirs, etc. C’est un bonheur pour les oiseaux. De plus, le boisé est très peu attaqué par les espèces invasives ».

Homo destructus

Alors que le boisé est très peu attaqué par des espèces végétales invasives, on ne peut cependant pas en dire autant d’une espèce animale en particulier. Cette espèce a effectivement la fâcheuse tendance à nuire à son propre environnement naturel en le polluant. Vous l’avez deviné, il s’agit ici de l’homme.

Heureusement, chez cette même espèce, on retrouve aussi des individus qui redoublent d’efforts, année après année, afin de dépolluer leur habitat.

Les participants ont donc été séparés en trois groupes afin de ratisser stratégiquement tout le parc. Armés de sacs-poubelle, de pic et de pinces, le boisé a été dépouillé d’une bonne partie de ses déchets, souvent laissés derrière par les gens qui fréquentent le parc, emportés par le vent ou même carrément déposés dans le parc de manière volontaire, pour ainsi éviter de s’en débarrasser de la manière appropriée, notamment en ce qui concerne les résidus verts.

Voici par ailleurs quelques photos prises lors de l’évènement.

 

 

Vos commentaires
loading...