Publicité

Projet de terminal de carburant aéroportuaire dans Montréal-Est

Transport
Personnes présentes à la rencontre publique du 29 avril
De gauche à droite, à la table: Robert Iasenza, vice-président de la CIAM, Matthew Mckernan, Directeur environnement, CIAM, et Christine Guay, Directrice de projet, Golder Associés. (photo: Marie-Eve Cloutier)

Une première rencontre publique en vue de la construction d’un terminal de carburant aéroportuaire dans Montréal-Est a eu lieu le 29 avril dernier au Centre récréatif Édouard-Rivet, situé au 11 111 Notre-Dame Est.

L’objectif visé par le promoteur du projet, la Corporation Internationale d’Avitaillement de Montréal (CIAM), était de faire valoir la construction du terminal dont l’emplacement se trouverait sur un ancien terminal de produits pétroliers, situé sur un terrain exploité par l’administration portuaire de Montréal.

La réalisation du projet nécessitera un investissement de 150 M$ de la part de la CIAM et sera conçue en deux phases et sur deux sites, incluant un terminal maritime avec un quai de transbordement et un site de réservoirs d’entreposage (site 1) et une installation de chargement de wagons et de camions-citernes (site 2). Une conduite viendra raccorder les sites 1 et 2 et un pipeline d’environ 5 km relira le site 1 à un pipeline déjà existant de la compagnie Trans-Nord inc. pour acheminer le kérosène, le carburant d’aviation, vers l’aéroport Montréal-Trudeau.

Au final, le terminal aura une capacité de stockage de 160 millions de litres.

Plan du terminal maritime

Plan proposé du site 1, situé à l’extrémité sud de l’avenue Gamble dans Montréal-Est. (photo: Marie-Eve Cloutier)

Répondre à la demande

Selon Robert Iasenza, vice-président de la CIAM, la construction du terminal de carburant aéroportuaire est nécessaire afin d’assurer l’approvisionnement de façon plus fiable et sécuritaire de trois grands aéroports dans l’est du Canada, soit celui de Toronto, Ottawa et Montréal, en carburant d’aviation.

« Chaque année, 330 000 vols quittent les aéroports de Montréal, de Toronto et d’Ottawa et dépendent du CIAM pour leur approvisionnement en carburant. La production de carburant d’aviation du Québec et de l’Ontario ne suffisent plus à la demande et la dépasse de 50 %. Cette demande augmente aussi de 3 à 5 % par année », explique M. Iazensa.

Il ajoute : « En ce moment, le carburant d’avion nous arrive par bateau à Québec et est transporté par train et via camions jusqu’à Montréal. S’il arrive quoi que ce soit au port maritime de Québec, cela pourrait compromettre des départs aériens. Notre projet vise donc à améliorer le réseau d’approvisionnement en diversifiant les moyens de transport. »

D’après la CIAM, la réduction du transport terrestre du carburant entre Québec et Montréal réduirait de 5 à 8 % les gaz à effet de serre relié à ce trajet. Une centaine d’emplois seront créés le temps de la construction du terminal et une vingtaine de postes à temps plein seront nécessaires pour l’opération du site.

Des questions, mais peu de réponses

Environ une quarantaine de citoyens, dont certains de Mercier-Est, sont venus poser des questions lors de la rencontre publique.

« Dans quel état se trouve le pipeline de Trans-Nord? Quelle est votre couverture d’assurance en cas d’accident? Est-ce que votre projet risque d’aggraver les problèmes de camionnage déjà présent dans le secteur? » sont autant de questions qui ont été adressées aux représentants de la CIAM par les personnes présentes.

Or, plusieurs de ces questions ont trouvé des réponses approximatives, ou même aucune réponse, pour le moment.

« Nous sommes encore très tôt dans le processus. Nous allons prendre en compte toutes vos questions et vos commentaires lors des analyses de risques et de l’étude d’impact environnemental », a assuré Robert Iasenza.

Une deuxième séance d’information visant justement à présenter ces résultats est déjà prévue à la fin du mois de juin.

D’ici là, les citoyens qui ont des questions sont invités à communiquer avec l’équipe de la CIAM par courriel ([email protected] ) ou par téléphone (514-360-3326) et à visiter son site internet : http://carburantaeroportuairemontreal.com/ .

Vos commentaires
loading...