Publicité

Réussite pour le cocktail-bénéfice de Station Vu

Culture
Denys Arcand, président d'honneur de la soirée, Suzie Miron, présidente de CA de Station Vu, Stéphane Hardy, administrateur ainsi que Réal Ménard, maire de l'arrondissement, lors du cocktail-bénéfice du 6 mai
Denys Arcand, président d’honneur de la soirée, Suzie Miron, présidente de CA de Station Vu, Stéphane Hardy, administrateur, ainsi que Réal Ménard, maire de l’arrondissement, lors du cocktail-bénéfice du 6 mai. (photo: Marie-Eve Cloutier)

Plus de 125 personnes ont pris part hier au cocktail-bénéfice de Station Vu, cinéma de quartier, qualifié de réussite par les organisateurs.

L’évènement avait lieu aux Studios Piccolo, situés sur la rue Lepailleur, où plusieurs personnalités du monde cinéma y était, notamment le célèbre réalisateur Denys Arcand, président d’honneur de la soirée, la directrice générale de Téléfilm Canada, Carolle Brabant, la présidente et chef de la direction de la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), Monique Simard,  la directrice générale de Québec Cinéma, Ségolène Roederer et aussi le président directeur général du Cinéma Beaubien, Mario Fortin.

Tous les élus de l’arrondissement ont répondu présent également, soit Réal Ménard, maire de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, Laurence Lavigne-Lalonde, conseillère de Maisonneuve-Longue-Pointe, Karine Boivin Roy, conseillère de Louis-Riel, Éric Alan Caldwell, conseiller d’Hochelega et Richard Celzi, conseiller de Tétreaultville. Même le maire du Plateau, Luc Ferrendez, était présent.

Les attachés politiques de la néo-démocrate Ève Péclet et du péquiste Maka Kotto, soit Yvan Fortin et Serge Geoffrion, étaient là au nom de leur député.

Une première bougie

Le cocktail-bénéfice de Station Vu permettait également au cinéma de quartier de souligner son premier anniversaire.

« Je tiens à dire que si nous sommes toujours là aujourd’hui, c’est surtout grâce à notre équipe de bénévoles. Station Vu est un lieu improbable à Montréal, car c’est devenu bien plus qu’un cinéma de quartier dans l’Est. C’est devenu un lieu de rencontre pour plusieurs habitués. Oui, on réussi à faire des salles combles maintenant, mais je ne cacherai pas que nous avons bien failli fermé l’automne passé. Nous sommes quand même une entreprise d’économie sociale et nous avons besoin de support de la part des élus afin d’assurer la continuité de l’aventure et de faire une place à la culture », a lancé comme message Stéphane Hardy, ce résident de Mercier-Est avec qui tout a commencé.

« C’est notamment grâce à des subvention récentes que nous avons pu poursuivre notre mission. Nous poursuivons aussi d’autres objectifs, notamment celui d’augmenter le nombre de projections par semaine. Pour nos autres projets, il faudra être à l’affût l’automne prochain », a ajouté Suzie Miron, présidente du conseil d’administration de Station Vu.

Lors de la soirée, les personnes présentes pouvaient contribuer au financement de Station Vu en misant sur divers items provenant gracieusement des commerçants du quartier.

En l’espace d’un an, Station Vu a réalisé 120 projections de 60 films différents, a reçu 20 réalisateurs et a compilé 2 000 entrées.

 

Vos commentaires
loading...