Publicité

Allée Norman McLaren: ça avance!

Environnement
Chantier de l'allée Norman McLaren, Faubourg Contrecoeur
Le chantier bat son plein dans l’allée Norman McLaren. (Photo: Stéphane Desjardins)

Les travaux battent leur plein dans l’allée Norman McLaren, au cœur du Faubourg Contrecœur.

Le sentier de 3 m de largeur entre Duchesneau et Contrecœur, qui aboutira à la hauteur du chalet du parc Carlos d’Alcantara, prend forme. L’espace sera aussi verdi par du gazon, des arbres et des arbustes, avait révélé Réal Ménard, le maire de l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, lors d’une rencontre avec les citoyens en janvier dernier. M. Ménard doit faire une annonce à ce sujet cet automne.

L’allée fera un lien piétonnier entre les rues Duchesneau et de Contrecœur pour mener au parc. « La thématique va rappeler le cinéma d’animation », mentionne Réal Ménard, maire de l’arrondissement. Norman McLaren, premier directeur de l’Office national du film (ONF), est notamment connu pour ses techniques de dessin et de gravure directement sur les pellicules et est considéré comme un génie créateur dans le domaine du cinéma d’animation, ce qui lui a valu de nombreux prix. Le cinéaste d’origine écossaise, qui est venu s’installer au Canada en 1941, aurait célébré son 100e anniversaire de naissance en 2014.

Norman McLaren s’est d’abord intéressé à l’art et au design avant de plonger dans l’univers du cinéma. C’est à peine un an après son arrivée au Canada en octobre 1941 qu’il se voit confier l’organisation d’un service à l’ONF où il transmet son savoir et ses techniques d’animation à de jeunes recrues.

L’impressionnante filmographie de McLaren a permis à l’auteur de remporter presque autant de récompenses, notamment un Oscar pour Voisins, son film le plus célèbre, et la Palme d’or du court métrage au Festival de Cannes pour Blinkity Blank. L’ONF a produit un long métrage documentaire pour rendre hommage à Norman McLaren en 1990. Le cinéaste est décédé à Montréal en 1987.

Pour visionner les œuvres de Norman McLaren sur le site web de l’ONF, cliquez ici. Lire notre article sur le sujet paru en septembre dernier.

Vos commentaires
loading...