Publicité

Agrile du frêne : Soirée d’information sur la nouvelle réglementation relative à la lutte contre l’agrile du frêne sur le territoire de la Ville de Montréal

Communiqués
L’agrile du frêne est un insecte vert métallique qui mesure entre 1,4 et 1,8 cm de longueur. (photo: Ville de Montréal)
L’agrile du frêne est un insecte vert métallique qui mesure entre 1,4 et 1,8 cm de longueur. (photo: Ville de Montréal)

La Ville de Montréal et ses arrondissements déploient des efforts importants pour contrôler la propagation de l’agrile chez les frênes situés sur le domaine public (rues, parcs). Cependant, la collaboration des citoyens est essentielle pour limiter sa présence sur le domaine privé.

Entrée en vigueur du règlement

Un nouveau Règlement relatif à la lutte contre la propagation de l’agrile du frêne sur le territoire de la Ville de Montréal a été adopté le 25 mai dernier et il est en vigueur depuis le 1er juin 2015. Ce règlement vient spécifier les mesures à appliquer sur les frênes afin de limiter la propagation de cet insecte nuisible.

Le règlement établit les mesures à prendre en lien avec ce type d’arbres sur les propriétés : abattage de frênes morts ou dépérissants, traitement de frênes dans les zones à risque et disposition du bois de frêne.

Afin d’aider les citoyens à mieux comprendre ce qui doit être fait dans le cas où un frêne se trouverait sur leur terrain, la Ville de Montréal organise des soirées d’information. Pour l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, la rencontre d’information se tiendra le lundi 20 juillet 2015 à 19 h, à la maison de la culture Mercier, 8105, rue Hochelaga.

Pour les citoyens ne pouvant assister à cette rencontre, des rencontres sont prévues dans d’autres arrondissements. De plus, une captation vidéo d’une des rencontres sera mise en ligne prochainement. Pour plus de renseignements, consultez le site Internet au www.ville.montreal.qc.ca/agrile ou composez le 311.

Aide financière possible

La Ville accompagnera financièrement les propriétaires qui feront face à des dépenses liées aux traitements des frênes dans les zones à risque. Le règlement prévoit également l’abolition des frais pour l’obtention d’un permis d’abattage et pour le dépôt du bois de frêne, par les entrepreneurs qui réalisent les travaux chez les citoyens, sur les sites de traitement de la Ville.

Source: Arrondissement MHM

Vos commentaires
loading...