Publicité

Animation, pique-nique et cavalerie au parc Carlos d’Alcantara

Vie de quartier
Les enfants courant vers les cheveux
Les enfants présents se sont précipités vers les chevaux du SPVM lorsque ces derniers sont arrivés au parc. (photo: Marie-Eve Cloutier)

La soirée était parfaite mercredi dernier pour la journée d’animation organisée par Tandem Mercier–Hochelaga-Maisonneuve dans le parc Carlos d’Alcantara.

Danse, jeux, informations sur les différentes ressources du quartier, sur la sécurité urbaine et sur l’écologie étaient au menu. Des employés de la Coop TAK avaient été engagés pour faire bouger les jeunes de 6 à 12 ans. Grelotte, de la Maison des Familles, a fait la lecture aux plus petits. L’équipe de Tandem offrait de l’information afin de bien protéger nos maisons contre un cambrioleur et sur comment parler de sécurité avec nos enfants. De plus, ils offraient aussi un service de burinage de vélos gratuitement lors de l’évènement.

Le Service de sécurité incendie de Montréal était sur place avec leur roulotte simulant un exercice d’évacuation lors d’un feu. Les jeunes étaient invités à y entrer et s’y déplacer à quatre pattes et de trouver la sortie. À la fin, on expliquait aux participants les huit comportements sécuritaires à connaître en cas d’incendie ou pour éviter les brûlures.

La patrouille canine de l’arrondissement donnait de l’information aux propriétaires de chiens quant à la réglementation sur les animaux.

Y’a QuelQu’un l’aut’bord du mur sensibilisait les gens à la présence de plus en plus marquée de l’agrile du frêne dans le quartier, comme c’est le cas d’ailleurs dans la grande région de Montréal, et comment être attentif aux signes avant-coureurs manifestant la présence de l’insecte ravageur chez un frêne.

Le clou de la soirée fut sans aucun doute l’arrivée des deux chevaux de l’unité de cavalerie du Service de police de la Ville de Montréal. Dès leur entrée dans le parc, les deux agents du SPVM n’ont pas pu aller bien loin, car les enfants se sont précipités vers eux, fascinés par les deux grandes bêtes noires, afin de venir les flatter.

Les Petits Bonheurs ont par la suite endiablé la soirée en invitant tout le monde à danser avec eux sur des rythmes africains. La Maison des Familles avait invité les gens qui le souhaitaient à apporter leur pique-nique afin de manger entre voisins du Faubourg Contrecœur.

Vos commentaires
loading...