Publicité

Le début de la Longue-Pointe, en 1719

Histoire
Presbytère de la Longue-Pointe, aquarelle 1827
Presbytère de la Longue-Pointe, dans lequel le sulpicien Curatteau de la Blaiserie ouvrit son école latine, le premier collège de Montréal. Aquarelle de Wilhem Berczy, fils, vers 1827. (Coll Robert Carrière – Robert Prévost – La folle entreprise – Chronique d’une ville, 1991)

La Paroisse de Saint-François-D’Assise est une des premières de l’histoire de Montréal. Voici ce que j’ai découvert dans les archives.

Paroisse de Saint-François-D’Assise

Le démembrement des paroisses de Ville-Marie et de la Pointe-aux-Trembles remonte environ à l’année 1719. Nous voyons dans les premiers documents de ces archives que les habitants établis sur le bord du fleuve, à mi-chemin entre ces deux paroisses, s’y construisirent une chapelle dédiée à Saint-François D’Assise. Cette chapelle existait certainement en 1719. On n’y conservait pas le Saint-Sacrement, mais la sainte messe y était célébrée de temps en temps. Cet état de chose dura jusqu’en 1724, époque à laquelle Saint-François-D’Assise devint desserte régulière. L’ouverture des registres date aussi de cette même année.

Aussitôt les paroissiens se mirent à l’œuvre, sous la direction de M. Joseph Hourdé, P.S.S., pour construire une église en pierre qui fut terminée, au moins quant à l’extérieur, en 1717. On ne compléta l’intérieur que plusieurs années plus tard. Cette église existe encore, moins l’intérieur, qui fut refait après l’incendie du 10 juin 1893. (Note : ce document a été écrit en 1898, car le lieu a disparu pendant la construction du pont-tunnel Louis-H. Lafontaine.)

Le presbytère actuel est le troisième depuis la fondation de la paroisse. Le premier fut construit en 1724. C’était une bâtisse en pierre à un étage qu’on voyait encore en 1886, alors qu’elle fut remplacée par une seconde construction également en pierre. Le dernier presbytère date de 1892.

Au second presbytère, M. Jean-Baptiste Curateau de la Blaiserie, P.S.S., fit ajouter une construction à deux étages, pour en faire un pensionnat qui prit bientôt le nom de petit séminaire. M. Curateau vint résider à la Longue-Pointe, en 1765. Poussé par le désir de former des jeunes à la prêtrise, il entreprit d’enseigner le français et le latin dans sa paroisse. Ces essais subsistèrent jusqu’en 1773, époque où M. Curateau, avec ses élèves, fut installé dans le premier collège de Montréal proprement dit.

Jusqu’en 1724, nous l’avons dit plus haut, la Longue-Pointe ne fut desservie que par des missionnaires. Ce n’est qu’en 1714 que M. Jos Hourdé. P.S.S., vint s’y établir d’une façon permanente. Il commence la longue chaîne des curés de la paroisse. Cinq associations pieuses sont très florissantes dans la paroisse : la Confrérie de la Bonne Mort; l’Union de prières; le Tiers-Ordre de Saint-François; l’Association du Chemin de la Croix; la Ligue du Sacré-Cœur.

L’Œuvre de fabrique est constituée par MM. Pierre Bernard, Jean Desjardins et Louis Dagenais. La commission des écoles se compose de MM. Gustave Vinet, président, Onésime Lacombe, Jacques Robert, J-Albert Prieur, Omer Dufresne, Gaspard Hétu, secrétaire.

Les écoles de commissaires sont dirigées par les Sœurs de la Providence et les Frères de la Charité.

Premier document de la paroisse Saint-François D’Assise

Transcription de l’original d’un vieux document incomplet de la paroisse :

L’an mil sept cent vingt-quatrième juin

Pardevant nous François Marie Bouat conseiller du Roy en son Lieutenant général enseigne en Lachine isle Royalle de Montréal, Est comparu Messire François Chèze l’un des prestres du grand séminaire de St-Sulpice de Paris fesant les fonctions de curialles de la paroisse St-François D’Assise à la Longue-Pointe lequel nous a représenté deux registres de papier blanc Contenant chacun douze feuilles que nous avions célé et paraphé suivant l’ordonnance pour servir à l’enregistrement de Baptêmes mariages et sépulture qui se feront en cette paroisse pendant le cours de l’année en notre greffer suivant l’ordonnance.

Avec toutes réserves.

1737 — Histoire — Petit Séminaire à la Longue-Pointe

Le collège de Montréal, plus exactement le Petit Séminaire, fut fondé en 1737, par M. Curateau, de la Blaiserie, prêtre de Saint-Sulpice, curé de la Longue-Pointe, sur le site occupé maintenant par le jardin du presbytère de Saint-François-D’Assise, au bord du fleuve. Ce furent de modestes débuts, en des temps difficiles, et cette fondation ne manquait pas de hardiesse.

Premier document de la paroisse Saint-François D’Assise

Premier document de la paroisse Saint-François D’Assise (Coll. Robert Carrière : Paroisse St-François D’Assise)

Église Saint-François D'Assise de la Longue-Pointe

Église Saint-François D’Assise de la Longue-Pointe. (Coll: Robert Carrière – Diocèse de Montréal – Cinquantième anniversaire 1900)

Liste des anciens curés de la Longue-Pointe.

Les anciens curés de la Longue-Pointe. (Coll. Robert Carrière – Canada Ecclésiastique)

Vos commentaires
loading...