Publicité

Plus de 1000 personnes au BBQ annuel d’Ève Péclet

Élus
La députée néodémocrate entourée de son équipe de bénévoles le 4 juillet dernier.
La députée néodémocrate entourée de son équipe de bénévoles le 4 juillet dernier. (photo: Marie-Eve Cloutier)

Le 4e BBQ annuel de la députée fédérale de la Pointe-de-l’Île a été encore plus populaire que l’année passée alors que plus de 1000 personnes se sont présentées au parc René-Labrosse, dans Montréal-Est, samedi dernier.

Depuis son élection en 2011, il est devenu une tradition pour Ève Péclet d’organiser ce rassemblement festif durant la saison estivale. « La première fois, nous l’avons surtout fait pour nous présenter et nous faire connaître, car c’était à l’époque de la “vague orange”. Aujourd’hui, les gens viennent s’amuser et manger, mais ils viennent aussi discuter politique avec nous », raconte Mme Péclet.

Ève Péclet entourée d'une famille

Mme Péclet prenait le temps de discuter avec tous les citoyens qui venaient à elle lors de l’évènement. (photo: Marie-Eve Cloutier)

L’évènement a roulé rondement cette année, car l’équipe composée d’une centaine de bénévoles néodémocrates s’est prise d’avance pour le BBQ. Des hot-dogs et des hamburgers avaient été grillés avant le début du service afin de répondre à la demande et les chefs avaient un gril de plus cette année. Résultat: tout le monde a pu manger un morceau. L’année dernière, la popularité de l’évènement avait pris de court ses organisateurs et une longue file d’attente s’était formée devant les BBQ.

Bureau ouvert tout l’été

Le BBQ annuel peut être un bon indice de ce qui attend les bénévoles cet automne lors de la prochaine campagne électorale, est d’avis Ève Péclet.

« Une journée comme celle d’aujourd’hui peut sembler longue et demande beaucoup d’organisation, un peu à l’image de la campagne que nous allons entreprendre à la fin de l’été, mais c’est plutôt motivant », explique la députée de la Pointe-de-l’Île.

Pas question non plus de fermer le bureau durant l’été. « Il est temps de consolider le travail que nous avons fait ces quatre dernières années. Nous allons passer les prochaines semaines à faire du porte-à-porte et des appels. Les gens sont venus vers nous, il est temps de leur faire des propositions. On sent que les élections arrivent, on veut sonder la population sur ses priorités et y aller de propositions », affirme Ève Péclet.

Vos commentaires
loading...