Publicité

Qu’est-ce que c’est? Du haut des airs, cette œuvre est spectaculaire!

Culture
Murale sur le toit de la Maison de la culture Mercier
De ce point de vue, on semble distinguer la forme d’un visage. (photo: Marie-Eve Cloutier)

Cette photo en une a été prise sur le toit d’un bâtiment du quartier. Il s’agit en fait de l’œuvre d’Ella et Pitr, deux artistes français qui forment le couple des Papiers Peintres.

L’œuvre dont un voit seulement une parcelle est une réalisation plus grande que nature peinte à l’aide d’acrylique dilué sur le toit de la bibliothèque et de la Maison de la culture Mercier en juin dernier. Les personnes les plus observatrices ayant assisté à l’inauguration de la murale Le Sage et la muse le 18 juin dernier auront sans doute remarqué qu’il y avait de l’action sur le toit de l’édifice. En effet, Ella et Pitr étaient en train de finaliser leur projet, après deux jours de travail.

Voici d’ailleurs le résultat final, du haut des airs, assurément la meilleure façon de contempler le géant qui dort paisiblement.

Poutinos Ella et Pitr

Du haut des airs, on distingue plus facilement la forme du géant. (photo: Ella et Pitr)

Même que sur cette photo, on peut voir les artistes et leur ami photographe (les photos ont été prises à l’aide d’un drone) prendre la pause avec leur création!

Poutinos Ella et Pitr

De la tête… (photo: Ella et Pitr)

Poutinos Ella et Pitr

aux pieds! (photo: Ella et Pitr)

Une œuvre éphémère qui laisse sa marque

De passage à Montréal, c’est notamment grâce au contact de Ankh du A’Shop et d’Amélie Harbec de la bibliothèque Mercier que l’œuvre d’Ella et Pitr, baptisée « Poutinos », a pu voir le jour.

« Nous avons réalisé des œuvres semblables au Chili, en France et au Portugal. De passage à Montréal pour un mois, nous avons eu la chance d’avoir accès à ce toit avec l’accord de la ville », explique Ella.

Comment arrive-t-on à créer ce genre de peinture en format géant? La technique d’Ella et Pitr demeure un secret bien gardé!

« Au début, on réalisait des affiches, des collages, des anamorphoses. Nous avons eu envie de repousser nos limites et nous nous sommes mis à réaliser ce genre d’œuvre sur de grandes surfaces. On pense être pas mal précurseurs dans ce domaine pour l’instant », ajoute l’artiste.

Ella et Pitr dessinent toujours des personnages qui roupillent. « Puisque nos personnages sont gigantesques, ils apparaissent plus dociles s’ils dorment », explique Ella.

Malheureusement, en utilisant de l’acrylique dilué, l’œuvre est éphémère et finira par disparaître avec les intempéries. Les photos deviendront rapidement les seuls souvenirs de la création, à moins que Google mette à jour ses données satellites avant sa disparition, comme c’est le cas de l’œuvre d’Ella et Pitr réalisée sur le toit du collectif A’Shop. Ainsi, le géant laisse sa marque un peu plus longtemps.

 

Vos commentaires
loading...