Publicité

La murale du Mini-Prix embellira le quartier

Environnement, Histoire, Vie de quartier
Future murale Mini-Prix Mercier-Est
Le 29 juillet dernier, on dévoilait les esquisse de la future murale du quartier! (Photo: Facebook SME)

Une trentaine de personnes se sont déplacées le 26 juillet dernier pour discuter, lors d’un Café Urbain organisé par Solidarité Mercier-Est (SME), d’une murale qui sera érigée sur le mur ouest du 9750, Hochelaga (Mini-Prix).

Le quartier vient de franchir une autre étape d’embellissement. Ainsi, la murale sera réalisée sur un mur aveugle grâce à un budget dans le cadre de la RUI de 7000 $. La murale s’insère dans la démarche RUI et prend racine dans le plan stratégique de la RUI, pour les axes commerciaux. Elle devrait être complétée fin août ou début septembre.

En plus des citoyens présents lors du café urbain, qui se déroulait au Sésame, des représentants du SÉSAME, de Y’a Quelqu’un l’aut’bord du mur (YQQ), de l’Atelier d’histoire MHM, Robert Carrière, historien de Tétreaultville, ainsi que le propriétaire du Mini-Prix, M. Hodhod, ont participé à la discussion. Des membres du Collectif d’artistes A’Shop étaient également présent, car ce sont eux qui réaliseront la murale après la fresque inaugurée en juin dernier sur le mur de la bibliothèque et Maison de la culture Mercier.

Mettre en valeur l’historique du quartier

Lors du café urbain, il fut question d’aborder les nombreux objectifs derrière la réalisation de cette nouvelle murale, soit d’embellir la rue commerciale par un legs artistique et durable, de lutter contre le phénomène de graffitis à répétition, de mettre en lumière des moments ainsi que des personnages marquants de l’histoire du quartier.

Sur ce dernier point, tous se sont entendus pour dire qu’il fallait donner une place prépondérante aux ouvriers, ceux qui ont fait l’histoire, autrement dit, le vrai monde. Ceux et celle qui ont eux des familles et qui ont contribué au développement économique de Tétreaultville depuis ses débuts, en 1907, année de fondation du quartier.

Une esquisse de l’œuvre a d’ailleurs été présentée aux participants. On pouvait y voir un bateau, rappelant l’important chantier naval à l’époque grâce à la proximité avec le fleuve. La couleur bleue fait justement un clin d’œil au fleuve et à sa place importante dans le quartier.

Beaucoup se sont entendus pour dire qu’ils trouvaient ce premier jet de l’œuvre très réussie. L’idée de relever l’histoire du quartier dans une murale plait, d’autant plus qu’une partie de l’histoire a été détruite notamment par la construction du tunnel Louis-H. Lafontaine. Certains ont dit que cette murale contribuera à renforcer leur sentiment d’appartenance avec le quartier. D’autres ont dit qu’il serait intéressant de mettre de l’avant Pierre Tétreault lui-même (un concept qui pourrait être retenu pour une prochaine murale, pourquoi pas!).

Après la rencontre, les artistes du Collectif A’Shop sont retournés à la table à dessin afin de continuer à de réfléchir à l’œuvre et lui apporter quelques modifications en fonction des commentaires reçus.

La murale devrait être complétée vers la fin août, début septembre.

Avec Marie-Ève Cloutier et Solidarité Mercier-Est.

Vos commentaires
loading...