Publicité

Connaissez-vous bien vos arbres?

Environnement
Un érable rouge du parc Thomas-Chapais. Les érables comptent pour environ 30% des arbres sur le domaine public de l'arrondissement. (photo: Marie-Eve Cloutier)
Un érable rouge du parc Thomas-Chapais. Les érables comptent pour environ 30% des arbres sur le domaine public de l’arrondissement. (photo: Marie-Eve Cloutier)

Est-ce un érable? Un frêne? Ou peut-être est-ce un tilleul?

On retrouve plus de 23 000 espèces d’arbres sur le domaine public, c’est-à-dire sur rue et hors rue, incluant les parcs et les places publiques, dans l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve. Grâce au portail web quebio.ca, un site sur la biodiversité du Québec, il nous est possible de géolocaliser les quelques 250 000 arbres publics de la Ville de Montréal.

Les données utilisées pour alimenter ce recensement arboricole proviennent du portail de données ouvertes de la ville de Montréal. Le développement de cet outil a été initié par Guillaume Larocque, professionnel de recherche au Centre de la science de la biodiversité du Québec, accompagné d’autres collègues, dans le cadre de la journée des données ouvertes de Montréal 2013.

Sur le portail, il est possible d’y entrer son adresse afin d’identifier les arbres près de chez soi. Il est également possible de faire des recherches par nom d’espèce ou en filtrant par essence d’arbres.

En analysant les données recueillies en 2013, on constate que cinq espèces comptent pour 90 % des arbres retrouvés sur le domaine public de l’arrondissement. Les érables (8771) arrivent en tête de ce top cinq, suivis par les frênes (7047), les tilleuls (2520), les féviers (2227) et les finalement les ormes (838).

Un arbre, un allié

Peu importe son essence, l’arbre, comme les végétaux en général, est un allié fort important afin d’assurer la qualité de notre milieu de vie.

En région urbaine, les arbres contribuent à la réduction de la formation d’îlots de chaleurs et aide à la gestion des eaux pluviales. En plus de maintenir la biodiversité en ville, les arbres diminuent la pollution de l’air, un facteur non négligeable pour notre santé. Afin que les générations futures profitent également des nombreux avantages générés par les arbres, l’agglomération de Montréal souhaite faire passer l’indice de canopée de 20 à 25 % d’ici 2025.

(photo: Marie-Eve Cloutier)

(photo: Marie-Eve Cloutier)

Dans la foulée des célébrations pour le 375e anniversaire de Montréal, la ville à l’intention de planter 375 000 arbres d’ici 2017 afin d’embellir le paysage. Cette plantation massive devrait augmenter la canopée de 3 % dans l’agglomération.

Les citoyens sont aussi invités à apporter leur contribution sur leur domaine privé. Sachez que via la Société de verdissement du Montréal Métropolitain (SOVERDI), en collaboration avec la Ville de Montréal et le Regroupement des éco-quartiers, il vous est possible de vous procurer un arbre pour la modique somme de 25 $ grâce au programme « Un arbre pour mon quartier ». Les inscriptions doivent être reçues en ligne d’ici le 4 septembre 2015.

Une famille, un arbre

Si vous n’avez pas l’espace nécessaire pour la plantation d’un arbre à la maison, il existe tout de même des solutions.

Avec le programme « Une famille, un arbre » de l’arrondissement MHM, il est possible de demander à ce qu’un arbre soit planté sur le territoire public en l’honneur de la venue d’un nouvel enfant dans la famille. Un évènement pour célébrer ces naissances et la plantation des arbres a d’ailleurs eu lieu ce printemps.

Les citoyens de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve peuvent également choisir d’adopter un carré d’arbre et l’embellir. Pour plus de détail, contactez l’équipe de nature en ville de l’Éco-quartier par courriel [email protected] ou en téléphonant au 514-253-5777.

Vos commentaires
loading...