Publicité

Une fête rassembleuse à Germaine-Pépin

Vie de quartier
Même Vadrouille, que l'on peut voir à gauche sur la photo, était présent à la fête hier malgré la chaleur! (photo: Marie-Eve Cloutier)
Même Vadrouille, que l’on peut voir à gauche sur la photo, était présent à la fête hier malgré la chaleur! (photo: Marie-Eve Cloutier)

Plus de 150 personnes ont pris part à la fête de fin d’animation au parc Germaine-Pépin hier (18 août).

Pour l’occasion, une vingtaine de bénévoles du Chez-Nous ont organisé une épluchette de blé d’Inde dans le stationnement situé à l’arrière du local de l’organisme, juxtaposé au parc Germaine-Pépin. La chaude température ressentie même en début de soirée hier n’a visiblement fait reculer personne, car les gens étaient nombreux à faire la file pour se régaler de maïs.

La fête venait en fait clôturer une deuxième année d’animation dans le parc après des essais concluants menés par TANDEM Mercier–Hochelaga-Maisonneuve l’année dernière dans ce même parc. Cet été, d’autres lieux s’étaient ajoutés à la programmation, dont le parc Saint-Victor chaque semaine, ainsi que d’autres coins d’animation de manière ponctuelle, dont le parc Carlos d’Alcantara dans le Faubourg Contrecœur alors que la cavalerie était venue y faire un tour en juillet.

Mobilisant différents organismes du quartier, ces rassemblements festifs dans les différents parcs de Mercier-Est ont pour objectifs de créer des liens entre voisins en plus de se faire en sorte que ces personnes se réapproprient ces lieux publics. En moyenne une vingtaine de résidents prenaient part aux rencontres hebdomadaires et ce chiffre pouvaient même atteindre les 60 personnes, soit une belle progression par rapport à l’année dernière.

« Le Chez-Nous de Mercier-Est était plus présent cette année pour prendre part aux animations dans le parc Germaine-Pépin. Nos bénévoles, très dynamiques, ont organisé des sessions de tricot et ont joué aux dominos et aux poches avec des gens de tous âges. Notre objectif était de nous ouvrir sur la communauté en réalisant des activités multigénérationnelles, avec les communautés culturelles et en allant chercher les aînés qui sont plus isolés », explique Raphaël Lamy, animateur de milieu de vie au Chez-Nous.

Lors de la fête, des représentants d’Infologis, de la Maison des familles de Mercier-Est et de TANDEM MHM étaient également présents pour parler de leurs ressources. Les jeunes de la COOP TAK jouaient avec les enfants dans les modules de jeux du parc Germaine-Pépin. Ève Péclet, députée de la Pointe-de-L’île, ainsi que Mario Beaulieu, candidat du Bloc québécois dans la circonscription, étaient également sur place.

Vos commentaires
loading...