Publicité

Championnat d’élagage au parc Clément Jetté

Vie de quartier
Le Championnat des élagueurs du Québec existe depuis 1997 et avait lieu au parc Clément Jetté Sud cette année. (photo: Marie-Eve Cloutier)
Le Championnat des élagueurs du Québec existe depuis 1997 et avait lieu au parc Clément Jetté Sud cette année. (photo: Marie-Eve Cloutier)

Le Championnat des élagueurs du Québec a eu lieu du 25 au 27 septembre dans le parc Clément Jetté Sud.

Des élagueurs d’un peu partout dans la province étaient donc rassemblés dans Mercier-Est afin de se soumettre à différentes épreuves en ronde préliminaire afin d’espérer se classer pour le Défi des maîtres. Les cinq épreuves de qualification étaient le travail au câble, la montée libre, le sauvetage aérien, le footlook (une technique qui consiste à se hisser à l’aide de ses pieds et ses mains à un câble de travail placé en double dans un arbre) et le lancer du poids.

Un des participants câblés et haut perchés lors de la compétition samedi dernier. (photo: Marie-Eve Cloutier)

Un des participants câblés et haut perchés lors de la compétition samedi dernier. (photo: Marie-Eve Cloutier)

Les quatre meilleurs élagueurs en ronde préliminaire étaient choisis pour disputer le défi des maîtres. Cette épreuve contre la montre consistait en un parcours mélangeant les cinq épreuves préliminaires. Cette année, Vincent Jolin a été désigné champion des élagueurs québécois. Cette victoire lui donne accès à la compétition de niveau international qui aura lieu à San Antonio, au Texas, en avril 2016. Vingt-quatre personnes ont participé à la compétition cette année.

Elagueurs_arbre_Clement_Jette

En plus de la compétition, des exposants et des représentants d’école de formation étaient sur place. (photo: Marie-Eve Cloutier)

« Les élagueurs sont des spécialistes de l’entretien des arbres. Ils vont les tailler, les soigner, les haubaner, etc. Il s’agit d’un métier des plus dangereux, au même titre que les opérateurs de grue par exemple. Un élagueur ne travaillera jamais seul, car en cas de pépin, il faut prévoir de l’aide. C’est pour cette raison que tous les élagueurs sont formés pour réaliser des sauvetages aériens: c’est essentiellement pour aider son collègue qui se serait retrouvé dans une fâcheuse posture, ou même blessé », explique Natalie Vézina, coordonnatrice de la Société internationale d’arboriculture Québec inc.

Pour réaliser son Championnat, la SIAQ choisit différents endroits année après année depuis 1997, pourvu que les arbres sur le site soient matures et d’une certaine hauteur, comme au parc Clément Jetté. « Pour réaliser les épreuves de la montée libre et le footlook, il faut des arbres de 40 à 50 pieds de haut », précise Mme Vézina.

Camions_elagueurs

L’évènement a aussi attiré les curieux qui pouvaient assister aux différentes épreuves. (photo: Marie-Eve Cloutier)

Vos commentaires
loading...