Publicité

La maison de la culture Mercier présente Walter and Willow | Not to be given away

Communiqués, Culture
Aislinn LeggettA

Installations photographiques de Aislinn Leggett

Du 19 septembre au 1er novembre 2015 – Vernissage : le vendredi le 18 septembre à 18 h

Aislinn Leggett travaille avec la photographie, l’installation et la vidéo pour sonder et explorer les notions rattachées à la mémoire ainsi qu’à ses processus. Son travail est intimement lié aux rôles de la famille et de la nature de même qu’aux relations qui associent ces éléments. Ses matériaux de prédilection sont les archives vernaculaires et les collections personnelles qu’elle transforme et reconstruit, tant au niveau des souvenirs que de la matière elle-même, ce qui l’amène vers de nouvelles interprétations.

Walter and Willow, grand-oncle et grand-tante de l’artiste. Le corpus nous convie en leur salon pour une soirée diaporama. Réalisées entre 1965 et 1980, les diapositives constituent un ensemble éclectique, visuellement dynamique, qui représente leur quotidien et est le reflet de réunions de famille, de voyages de chasse et de pêche et des nombreux déplacements du couple durant ses vacances. Pour eux, la photographie était simplement un passe-temps. À travers ce processus toutefois, ils ont documenté une époque, offert un aperçu fort personnel de leur petite communauté de chasseurs et de pêcheurs, préservé les traces de visites guidées, touristiques, et immortalisé leur propre vie. Aislinn Leggett y voit de nombreux rapprochements avec les réseaux sociaux actuels. Cette installation leur rend hommage et souligne l’importance qu’ont l’archive familiale et la photographie vernaculaire, qui ont façonné la manière dont on perçoit l’art photographique aujourd’hui.

Not to be given away, cette inscription manuscrite à l’envers d’une des nombreuses photographies accumulées par l’artiste est le déclencheur d’un intérêt pour un autre volet de mémoire, à savoir les annotations que les gens choisissent de consigner à l’arrière des clichés. Les descriptions, le tracé laissé par la main, les textures, sont révélateurs d’archives. Certaines notes décrivent les photographies en détail, d’autres ne consistent qu’en un ou plusieurs noms, voire en une phrase sans rapport avec eux. L’écriture devient même quelquefois plus personnelle et plus authentique que l’image elle-même. Cet ensemble constitué d’environ 300 envers de photographies saura permettre à chacun de créer sa propre imagerie.

Aislinn Leggett – Aislinn Leggett est détentrice d’un baccalauréat en arts visuels, majeure en photographie, de l’Université Concordia (2012) et d’un diplôme d’études collégiales en photographie du Collège Dawson (2005). Son travail a été présenté principalement au Québec et en Ontario, mais aussi aux Pays-Bas et en Chine. Son parcours est jalonné de  diverses présentations et conférences, de la production de deux livres dont Walter and Willow (Les Éditons du Renard, 2014) et de plusieurs publications et catalogues d’artiste qui témoignent de sa production, comme autant d’entrevues et articles bibliographiques.

Aislinn LeggettB

Vos commentaires
loading...