Publicité

Les boîtes postales du Faubourg déménagent

Vie de quartier
Des travailleurs s'affairaient à la relocalisation des boîtes postales cet après-midi. (photo: Stéphane Desjardins)
Des travailleurs s’affairaient à la relocalisation des boîtes postales cet après-midi. (photo: Stéphane Desjardins)

La majorité des boîtes postales situées à l’entrée du Faubourg Contrecœur a été relocalisée dans la partie la plus au nord de la rue Contrecœur, hier et jusqu’à aujourd’hui.

Les citoyens concernés ont reçu une lettre, il y a deux semaines, de la part de Postes Canada pour les informer du déménagement, qui était d’ailleurs prévu depuis un certain temps. Il était convenu que les installations à l’intersection des rues Contrecœur et Sherbrooke soient temporaires. Les boîtes devaient éventuellement être déplacées afin de ne pas nuire à la circulation de cette intersection, sans compter qu’elles étaient situées sur le terrain de la zone commerciale du Faubourg Contrecœur.

Ce qui surprend le plus dans ce déménagement, c’est le nouvel emplacement des boîtes postales, comme nous l’indique un citoyen du Faubourg qui préfère garder l’anonymat : « Postes Canada a indiqué dans sa lettre que ma boîte postale serait déplacée en face du 5800, rue de Contrecœur, complètement à l’autre bout de la rue. Pourtant, depuis trois ans, de splendides dalles de béton tout près de nos habitations attendent avec impatience l’arrivée de ces boîtes. Ces dalles sont situées près des adresses 9440 et 9482, Jean-Pierre-Ronfard ainsi que 9431 et 9465, Myra-Cree. »

Sur le lot, cinq boîtes portales resteront à l’entrée du Faubourg Contrecœur, mais seront déménagées de l’autre côté de la rue, sur le terrain du CLSC Mercier-Est-Anjou.

Un cas classique du « pas dans ma cour »

Le Journal de Mercier-Est a appris d’une source à l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve que le dossier du déménagement des boîtes postales du Faubourg Contrecœur est un cas classique du « pas dans ma cour ».

Autrement dit, tous les résidents du Faubourg les veulent près de chez eux afin d’y avoir accès facilement, mais pas non plus en face de leur résidence, pour éviter l’achalandage et la pollution.

Cette même source nous a confié que l’emplacement des boîtes postales a créé une petite controverse dès le début : alors que la Société d’habitation de Montréal (SHDM) avait localisé sur les plans du Faubourg Contrecœur les emplacements des dalles de béton pour les boîtes aux lettres, ces dalles ont été prévues avant même que l’information ne soit transmise aux promoteurs immobiliers, qui ont acheté les terrains alors vendus par Construction Frank Catania. Ces derniers n’ont pas transmis l’information aux acheteurs. Mis devant le fait accompli, quelques acheteurs auraient multiplié les plaintes, jusqu’à Ottawa, pour éviter d’avoir une boite postale devant leur résidence.

L’arrondissement a apparemment dû négocier avec les promoteurs immobiliers afin de s’entendre sur un nouvel endroit où déplacer les boîtes postales, soit l’extrémité nord de la rue Contrecœur et le terrain du CLSC Mercier-Est-Anjou.

D’après le citoyen du Faubourg Contrecoeur, Postes Canada aurait bien voulu déplacer les boîtes postales aux endroits prévus, mais c’est l’arrondissement qui en aurait décidé autrement. Il nous a été impossible de rejoindre le superviseur du bureau de poste d’Anjou, assurant le service postal dans la Faubourg, au moment d’écrire ces lignes.

Vos commentaires
loading...