Publicité

PRIMEUR: Le sifflet du train va cesser

Transport
Trou dans la clôture le long du chemin de fer
Le long de l’avenue Souligny et Dubuisson, il n’est pas rare de voir des trous béants dans la clôture: plusieurs personnes préfèrent se créer un passage elles-mêmes plutôt que de devoir faire le détour. (photo: Les Badauds de Mercier-Est)

Suite à une rencontre d’urgence avec le maire d’arrondissement, le train du CN, rue Souligny, va siffler une dernière fois ce soir, lors son passage, à minuit.

Réal Ménard en a fait l’annonce lors du conseil d’arrondissement, en début de séance: « Nous avons, Laurence Lavigne-Lalonde, Richard Celzi, et moi-même, accompagnés de Jacques Savard et Pierre Morissette, travaillé très fort dans ce dossier. Nous avons rencontré des représentants de Transports Canada et du Canadien National en fin de journée aujourd’hui, et ils nous ont assuré leur collaboration. Le train va donc siffler une dernière fois lors de son passage cette nuit. »

Cependant, l’arrondissement a obtenu cette promesse de la part du CN à condition que les résidents de Mercier-Est cessent d’emprunter la voie ferrée de manière non sécuritaire.

« Le CN nous a offert sa collaboration, nous avons fait notre bout, mais les citoyens doivent y mettre du sien aussi. Il faut arrêter de faire des trous dans la clôture, sinon, le CN va réactiver le sifflet de ses trains lors de leurs passages dans le quartier. Il y a eu pas moins de 12 brèches le long de la clôture et il en reste encore cinq aujourd’hui. Traverser la voie ferrée de cette manière n’est pas sécuritaire », a ajouté le maire.

En contrepartie, l’arrondissement a obtenu du CN la possibilité de réaliser des passages à niveau supplémentaires en plus des deux passages à niveau prévus pour les rues Liébert et Aubry. « Ces passages supplémentaires seront plus rudimentaires, mais aménagés là où il y a des trous. Le CN nous a donné son engagement pour accélérer le processus d’autorisation afin que ces traverses soient réalisées d’ici quelques semaines », a précisé Réal Ménard.

En mai dernier, la porte-parole d’un groupe de parents était venue exprimer l’inquiétude partagée par plusieurs dans le quartier concernant la sécurité aux abords de la voie ferrée entre la rue Honoré-Beaugrand et l’avenue George V lors de la réunion du conseil d’arrondissement.

Le mois suivant, les trains du CN se sont mis à siffler de nouveau lors de leur passage dans Mercier-Est, par mesure de sécurité. En effet, plusieurs citoyens, adultes comme enfants, traversent le chemin de ferret à des endroits non autorisés afin d’éviter de faire le détour par où il est possible de s’aventurer en toute légalité. Récemment, la police du CN s’était mise à donner des contraventions aux piétons qui ne respectaient pas la loi.

Vos commentaires
loading...