Publicité

Succès pour la première Foire commerciale de Mercier-Est!

Économie, Vie de quartier
Un vieil autobus de la Société de transport de Montréal, soit plus précisément la Commission de transport de Montréal de 1951 à 1969, offrait des tours aux participants de la Foire commerciale. (photo: Marie-Eve Cloutier)
Un vieil autobus de la Société de transport de Montréal, soit plus précisément la Commission de transport de Montréal de 1951 à 1969, offrait des tours aux participants de la Foire commerciale. (photo: Marie-Eve Cloutier)

Les citoyens de Mercier-Est étaient au rendez-vous samedi (5 septembre) pour prendre part à la toute première Foire commerciale du quartier.

Les commerçants qui ont pignon sur rue où qui sont situés tout près de la rue Hochelaga ont mis le nez dehors afin d’aller à la rencontre des consommateurs qui ont pris d’assaut le bitume habituellement réservé aux automobilistes, entre les rues Baldwin et French. La rue ainsi piétonnisée voulait avoir des airs d’avenue du Mont-Royal ou du boulevard Saint-Laurent, lorsque ces secteurs sont aussi fermés à la circulation pour la tenue d’évènement du même genre. Et pour le maire de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, ce n’est qu’un début pour Mercier-Est.

« Nous avons organisé deux assemblées de commerçants afin de regarder comment on peut s’associer et s’impliquer pour revigorer l’artère commerciale de la rue Hochelaga. Oui, il est possible de consommer localement dans le quartier. Mais, pour cela, il est évident que les consommateurs doivent être au rendez-vous », a indiqué Réal Ménard qui en a aussi profité pour rappeler aux résidents de Mercier-Est qu’ils ont un cinéma de quartier, Station Vu, tout juste plus à l’ouest sur la rue Hochelaga. « Encouragez-les aussi », a-t-il ajouté.

De gauche à droite: Réal Ménard, maire de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, Richard Celzi, conseiller de Tétreaultville et Émilie Auclair, directrice générale de Solidarité Mercier-Est. (photo: Marie-Eve Cloutier)

De gauche à droite: Réal Ménard, maire de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, Richard Celzi, conseiller de Tétreaultville, et Émilie Auclair, directrice générale de Solidarité Mercier-Est. (photo: Marie-Eve Cloutier)

Un quartier en transformation

« Le but de cette activité s’inscrit en plein dans notre démarche de développement économique. Mais, notre mandat est aussi de participer au développement de la vie de quartier dans Mercier-Est. C’est pour cette raison que l’équipe de Solidarité Mercier-Est est présente aujourd’hui afin de vous inviter à participer à la Journée Cirque, où l’on tiendra une consultation citoyenne concernant le futur pôle culturel », a lancé Émilie Auclair, directrice générale de la table de concertation du quartier. La journée de consultation aura lieu le 26 septembre prochain, de 13 h à 20 h, dans le stationnement de la Maison de la culture et de la Bibliothèque Mercier.

Retour vers le futur

L’objectif des organisateurs de la Foire commerciale est bien entendu de faire de l’évènement un rendez-vous annuel.

La thématique de la journée, soit les années 1950, voulait également rappeler que la rue Hochelaga a déjà été plus prospère qu’elle ne l’est aujourd’hui. Qu’à cela ne tienne, puisque l’on souhaite justement ramener ces beaux jours aux commerçants qui s’installent (ou restent) dans le secteur, désirant participer à la revitalisation économique du quartier.

Pour l’occasion, L’École de danse Daniel Vinet, située au 2324, rue des Ormeaux, a livré une prestation rythmée sur la musique des années 1950. Le Sésame, centre communautaire en sécurité alimentaire du quartier, en a aussi profité pour souligner l’ouverture officielle de son tout nouveau café et de sa fruiterie.

Voici également d’autres photos de l’évènement:

 

Vos commentaires
loading...