Publicité

Une chaîne humaine pour protéger l’école publique

Éducation
Parents, élèves et enseignants ont formé une chaine humaine devant l'école Boucher de la Bruère afin de protester contre les coupes en éducation, hier matin. (photo: Maurice Gohier)
Parents, élèves et enseignants ont formé une chaine humaine devant l’école Boucher de la Bruère afin de protester contre les coupes en éducation, hier matin. (photo: Maurice Gohier)

Des écoles de Mercier-Est ont pris part au mouvement « Je protège mon école publique » en formant une chaîne humaine devant leur bâtiment, afin de démontrer leur indignation face aux coupes dans le domaine de l’éducation, hier matin (1er septembre).

L’école primaire internationale La Vérendrye, l’école primaire Boucher-de-la-Bruère et l’école primaire Saint-François-d’Assise ont notamment rejoint plus de 230 écoles à travers le Québec, où des milliers de parents, d’élèves, d’enseignants et de citoyens se sont réunis afin d’exiger un financement adéquat de l’école publique.

Le regroupement « Je protège mon école publique » est né d’une initiative conjointe de parents d’élèves et du conseil d’établissement de l’école Jean-de-Brébeuf, à Montréal. Leur but est d’arriver à mobiliser les parents du plus grand nombre d’écoles possibles au Québec afin de mettre en œuvre des actions pour dénoncer les compressions dans le réseau de l’éducation. Le regroupement exige également du gouvernement une solution rapide et durable à la surpopulation dans les écoles et un accès aux services de professionnels pour les enfants et leurs professeurs.

Avant la fin de l’année scolaire en juin dernier, le même mouvement avait rassemblé plus de 8000 personnes dans près d’une centaine d’écoles primaires et secondaires de huit régions du Québec. Le prochain rendez-vous devrait avoir lieu le 1er octobre.

Vos commentaires
loading...