Publicité

Cinéma: Station Vu présente « Le commerce du sexe »

Culture
Le documentaire « Le commerce du sexe » révèle les multiples facettes de ce nouvel esclavage des temps modernes . (photo: ONF.ca)
Le documentaire « Le commerce du sexe » révèle les multiples facettes de ce nouvel esclavage des temps modernes . (photo: ONF.ca)

En tournée partout au travers le Québec, le documentaire « Le commerce du sexe » sera projeté en la présence de sa réalisatrice, Ève Lamont, ce soir (jeudi), 19 h 30, chez Station Vu.

Au Canada, la prostitution est devenue la deuxième source de revenus du crime organisé après le trafic de drogue. Montréal est même souvent considéré comme l’une des premières destinations du tourisme sexuel en Amérique du Nord.

Produit et distribué par l’Office national du film du Canada, le documentaire d’Ève Lamont illustre ce qu’est devenu le commerce du sexe, soit une industrie très lucrative dans le monde entier, particulièrement dans les grandes villes, comme Montréal. On retrouve les activités reliées au commerce du sexe un peu partout, des bars de danseuses, en passant par les salons de massages, les services d’escortes, la prostitution sur rue ou même le tourisme sexuel. Tout ça, sans oublier la branche des films pornographiques, autant amateurs que professionnels, qui a connu un essor inimaginable grâce à Internet.

La cinéaste met donc en lumière les différentes personnes qui gravitent dans la sphère du commerce du sexe, soit les clients, les proxénètes, les victimes et les policiers, afin de récolter leurs témoignages. Argent, pouvoir, peur et manipulation font partie du vocabulaire décrivant cette nouvelle forme d’esclavagisme.

La projection du documentaire « Le commerce du sexe » sera suivie par une discussion avec la réalisatrice Ève Lamont qui sera également accompagnée par Shanie Roy, membre du Collectif d’aide aux femmes exploitées sexuellement, en marge de la Journée internationale de non-prostitution.

Pour voir la bande-annonce du film, cliquez ici.

Vos commentaires
loading...