Publicité

Déversement malodorant à la Promenade Bellerive

Environnement
Une petite rivière malodorante s'est formée tôt ce matin à la hauteur de la rue Gonthier, dans la partie est du parc de la Promenade Bellerive. (photo: capture d'écran d'une vidéo des Badauds de Mercier-Est).
Une petite rivière malodorante s’est formée tôt ce matin à la hauteur de la rue Gonthier, dans la partie est du parc de la Promenade Bellerive. (photo: capture d’écran d’une vidéo des Badauds de Mercier-Est)

Un citoyen du quartier a remarqué qu’une petite rivière malodorante se déversant dans le fleuve Saint-Laurent s’est formée à la hauteur de la rue Gonthier, tôt ce matin (28 octobre).

« J’allais me balader à la promenade Bellerive pour voir la tanière aux renards qui se trouve non loin de là. À ma grande surprise, j’ai découvert ce petit ruisseau. Le liquide était plutôt noirâtre et l’odeur… laissez-moi vous dire que ça sentait mauvais! » a déclaré le citoyen, membre des Badauds de Mercier-Est, lorsque joint par le journal.

Deux vidéos se sont rapidement retrouvées sur la page Facebook du groupe. On peut voir dans les vidéos qu’une partie de la zone où l’écoulement a lieu a été encerclée par du ruban jaune de sécurité.

Un autre angle du déversement. (photo: capture d'écran d'une vidéo des Badauds de Mercier-Est)

Un autre angle du déversement. (photo: capture d’écran d’une vidéo des Badauds de Mercier-Est)

« Pour connaître le secteur, il m’est arrivé d’observer des déversements en période de fortes pluies, mais il n’a pas plu la nuit dernière. Est-ce une opération normale? Est-ce que la Ville de Montréal a déjà commencé le déversement de ses eaux usées dans le fleuve? », se demande le citoyen.

Trouver la source

Vers la fin septembre, plusieurs médias ont rapporté que la Ville de Montréal voulait rejeter 8 milliards de litres d’eaux usées dans le fleuve la semaine du 18 octobre, et ce pendant une semaine, à raison de 13 mètres cubes par seconde. La quantité d’eaux usées à être déversée dans le fleuve est de 2600 piscines olympiques.

Même si Montréal avait obtenu l’aval du ministère de l’Environnement pour procéder à son opération, rendue nécessaire à cause des travaux de réaménagement de l’autoroute Bonaventure, Environnement Canada a mis le pied sur le frein et demandé à la ville des analyses supplémentaires, réalisées par des experts indépendants. Le dépôt de ce nouveau rapport est prévu pour le 2 novembre prochain.

À savoir si le petit déversement survenu à la Promenade Bellerive serait une première fuite des 8 milliards d’eaux usées à être jetées dans le fleuve, la Ville de Montréal répond qu’il est impossible que ce soit le cas, à cet endroit précis.

« La structure à la hauteur de la rue Gonthier est forcément un émissaire d’évacuation pluviale et non un ouvrage de surverses », affirme Philippe Sabourin, relationniste à la Ville de Montréal.

« Normalement, on devrait voir des débordements à cet endroit après la pluie. Mais, puisqu’il n’a pas plu, il faudrait creuser un peu plus pour identifier la source du problème », a-t-il ajouté.

Également questionné au sujet du déversement, l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve n’avait pas donné suite à notre courriel au moment de mettre notre article en ligne.

Vos commentaires
loading...