Publicité

Élections 2015: les candidats répondent à nos questions (5 de 6): le communautaire

Élus, Vie de quartier
forum Agir pour mon quartier, organisé par Solidarité Mercier-Est en 2013
Scène croquée lors du forum Agir pour mon quartier, organisé par Solidarité Mercier-Est en 2013. (Photo: Stéphane Desjardins)

Il y a plusieurs jours, nous avons envoyé un questionnaire détaillé, portant sur plusieurs thèmes chers à Mercier-Est, à tous les candidats dans le comté de La-Pointe-de-l’Île.

Les candidats à l’élection fédérale du 19 octobre prochain devaient réagir à chaque question par une réponse de 100 mots maximum, histoire de ne pas créer de déséquilibre entre les réponses d’un candidat à l’autre et… de ne pas tester vos nerfs de lecteurs!

Six thèmes ont été abordés : transport, environnement, immigration, santé, communauté, bruit. Aujourd’hui, nous abordons le cinquième : le communautaire. Les réponses seront livrées par ordre alphabétique du nom de famille du candidat. Ont répondu les candidats des partis conservateur, néo-démocrate, libéral, bloquiste et vert; pas ceux des partis marxiste-léniniste, communiste, rhinocéros et libertarien.

Le communautaire

Les groupes communautaires et l’économie sociale en général jouent un rôle-clé pour la qualité de vie citoyenne. Cependant, le financement manque cruellement dans ce secteur. Les organismes communautaires doivent constamment faire plus avec moins. Des citoyens seront aussi directement touchés par la fin de certains programmes, comme celui du financement des logements sociaux existant à l’arrivée de la fin des conventions d’ici quelques années.

Puisque le gouvernement fédéral dispose de fonds pour le développement local, comment pérenniser les services, les locaux et les ressources du milieu?

Mario Beaulieu, Bloc Québécois

Au Québec plus de 150 000 emplois sont reliés à l’économie sociale. Notre culture de solidarité a toujours favorisé la création de coopératives devenues incontournables telles que le Mouvement Desjardins. Il est donc primordial de soutenir ce milieu, entre autres en exigeant du gouvernement fédéral qu’il subventionne les entreprises d’économie sociale au même titre que les PME. Il faut rétablir les crédits d’impôts aux fonds de travailleurs (Fondaction CSN, Fonds FTQ, etc.) qui financent nos coopératives. J’entends faire équipe avec les intervenants et les citoyens de tous les milieux pour faire progresser La Pointe-de-L’Île vers son plein développement social.

David Cox, Parti Vert

Les communautés connaissent ce dont elles ont besoin. Le Parti Vert appuiera la création de groupes communautaires qui seront chargés d’étudier les besoins. Nous allons également détourner les financements alloués aux hydrocarbures vers des exercices de renforcement communautaire.

Guy Morissette, Parti conservateur

Notre gouvernement conservateur croit à l’importance que joue le logement social pour venir en aide aux plus démunis. C’est pourquoi, pour bonifier l’offre de logement abordable, nous avons prolongé jusqu’en 2019 notre entente avec le Gouvernement du Québec concernant l’investissement dans le logement abordable (IDLA). C’est plus d’un demi-milliard de dollars qui seront ainsi investis dans le logement abordable partout au Québec. Quant aux organismes communautaires, les clubs philanthropiques pourront maintenant bénéficier du même Crédit d’impôt qui est déjà accordé pour les dons de bienfaisance, ce qui encouragera plus de gens à y adhérer.

Ève Péclet, Nouveau Parti démocratique (NPD)

Sous les conservateurs, les critères d’admissibilité aux programmes fédéraux touchant au développement et aux infrastructures communautaires sont devenus très restrictifs. D’autres programmes ont une enveloppe nettement insuffisante. Nous corrigerons le tir.

Pour le NPD, un toit est un droit. Notre plan d’action propose des mesures concrètes afin que les familles, les personnes seules et les aînés puissent avoir accès à un logement sûr, convenable et abordable. Notamment par la construction de 10 000 logements abordables et de rétablir le financement du parc de logements sociaux actuels. Un gouvernement NPD bonifiera aussi les Stratégies des partenariats des luttes contre l’itinérance et soutiendra les programmes de coopératives. 

Marie-Chantale Simard, Parti libéral du Canada

À La Pointe-de-l’Île, beaucoup d’organismes amènent un sens de la communauté très fort. Par contre, il y a un manque cruel d’infrastructures sociales. Un gouvernement Libéral investira 20 milliards sur 10 ans en donnant priorité aux logements abordables et aux résidences pour aînés. Ceci permettra d’augmenter le nombre de loyers à faible coût. Par contre pour joindre les deux bouts, il faut aussi de bons revenus. Pour ce faire, le supplément de revenu garanti sera bonifié de 10 %, on baissera les impôts de la classe moyenne et une Allocation Canadienne aux enfants sera envoyée à ceux qui en ont besoin.

Les autres thématiques de cette série:

Le transport

L’environnement

L’immigration

La santé

Le bruit

Vos commentaires
loading...