Publicité

1 750 arbres et arbustes plantés sur le talus de la carrière Lafarge

Environnement
Sur la photo, on aperçoit au loin les jeunes arbres et arbustes plantés sur le talus. Certaines espèces sont entourées à la base d'un protecteur en plastique blanc. (photo: Marie-Eve Cloutier)
Sur la photo, on aperçoit au loin les jeunes arbres et arbustes plantés sur le talus. Certaines espèces sont entourées à la base d’un protecteur en plastique blanc. (photo: Marie-Eve Cloutier)

Plus de 1000 arbres et 750 arbustes ont été plantés sur le talus de la carrière Lafarge adjacent au parc Carlos-d’Alcantara au courant des derniers jours.

Ce projet de verdissement, réalisé en collaboration avec Lafarge Canada, la Société de verdissement du Montréal métropolitain (SOVERDI) et le Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal), était très attendu de la part des résidents du Faubourg Contrecœur. Plusieurs d’entre eux avaient fait part de leurs mécontentements au sujet du bruit et de la poussière émis par la carrière lors d’une rencontre organisée par les élus de l’arrondissement en présence de représentants de Lafarge, cet été. Par ailleurs, l’endroit était boisé avant que le Faubourg Contrecœur ne soit transformé en projet résidentiel. Des citoyens souhaitaient donc voir le talus derrière le parc Carlos d’Alcantara être reverdi. D’après la SOVERDI, la végétation pourra remplir pleinement son rôle de mur anti-bruit et anti-poussière d’ici cinq ans.

« Je me réjouis de la collaboration offerte par Lafarge Canada dans le cadre de ce projet. C’est en travaillant ensemble que nous trouverons des solutions favorables au bien-être de tous », mentionne le maire de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, Réal Ménard, dans un communiqué envoyé aux médias le 20 novembre.

« Le projet de plantation du talus de la carrière Lafarge est une excellente initiative de verdissement qui s’ajoute aux nombreuses démarches de l’entreprise Lafarge pour diminuer les effets de la poussière et du bruit pour les citoyens du Faubourg Contrecœur. En plus, on améliore le panorama du parc Carlos-d’Alcantara et la qualité de vie des résidents. On peut ainsi dire qu’on a fait d’une pierre, trois coups », soulignait pour sa part Richard Celzi, conseiller de Tétreaultville.

« Nous sommes heureux d’[avoir collaboré] avec l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve et ses dirigeants afin d’assurer la réalisation de ce projet. Nous avons comme objectif de bâtir des villes et des communautés et nous croyons qu’il est primordial de faire une différence dans les communautés et les régions où nous œuvrons », souligne Éric Boucher, directeur général, Béton et Granulats — Québec, chez Lafarge Canada Inc.

Les plantations sont constituées de 15 espèces différentes, dont l’érable rouge et argenté, le bouleau blanc, l’olivier de Bohême, le févier d’Amérique, le peuplier hybride, le chêne à gros fruits, le mélèze, le pin rouge et blanc et le thuya. Il s’agit du plus important projet de verdissement réalisé à ce jour par la SOVERDI dans le secteur privé.

La plantation d’une valeur de 101 705 $ a aussi bénéficié du soutien du CRE-Montréal dans le cadre du projet ILEAU et de la SOVERDI par le Plan d’action Forêt urbaine.

Vos commentaires
loading...