Publicité

Corvée d’automne au parc Thomas-Chapais ce samedi

Environnement
Au printemps, le nerprun est visiblement très envahissant dans le sous-bois du parc Thomais-Chapais, comme le démontre cette photo. (photo: Marie-Eve Cloutier)
Au printemps, le nerprun est visiblement très envahissant dans le sous-bois du parc Thomais-Chapais, comme le démontre cette photo. (photo: Marie-Eve Cloutier)

Le Comité citoyen du parc Thomas-Chapais organise une corvée d’automne ce samedi (demain) afin d’éliminer le nerprun, une espèce envahissante présente dans le boisé.

En effet, le nerprun est malheureusement une menace pour l’intégrité de l’écosystème naturel du parc Thomas-Chapais.

On retrouve deux espèces de nerprun au Québec, soit le nerprun bourdaine et le nerprun cathartique. Les deux sont originaires d’Europe et ont été introduits ici pour des fins ornementales, puisqu’ils étaient à l’époque considérés comme de jolis arbustes décoratifs. Ces espèces sont révélées être toutefois très envahissantes et nuisent aujourd’hui à la régénération de certains boisés au sud du Québec.

« Le nerprun est un gros arbuste qui peut produire des milliers de fruits bleus. Après quelques années, chaque plant mature génère des milliers de plantules qui envahissent les sous-bois. Le parterre forestier de très nombreux bois de Montréal en est dorénavant couvert. Cet envahissement menace l’extraordinaire diversité de fleurs printanières, d’arbustes et de repousses d’arbres qui caractérise le bois le plus riche entre le Mont-Royal, le bois d’Anjou et le Parc de la Pointe-aux-Prairies », explique Daniel Chartier, architecte paysagiste, sur la page Facebook du Comité citoyen du parc Thomas-Chapais.

La solution est donc de couper le nerprun afin d’éviter qu’il ne prenne le dessus et nuise aux autres espèces végétales. La mi-novembre est le moment idéal pour procéder à cette opération d’extermination, puisque l’arbuste est facile à identifier : il est un des seuls à conserver encore des feuilles vertes sur ses branches à cette période de l’année.

Les personnes intéressées à donner un coup de main au Comité peuvent se joindre à eux pour réaliser cette opération d’envergure. L’activité, organisée en collaboration avec l’éco-quartier Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, aura lieu de 9 h 30 à midi. Le chalet du parc Thomas-Chapais, situé à l’angle de la rue de Grobois et de l’avenue Pierre-Bernard, servira de point de rencontre. Tout le matériel nécessaire pour éliminer le nerprun, c’est-à-dire sécateurs, gants, sacs, et lunettes de protection, sera fourni. Pour plus d’information, vous pouvez contacter l’éco-quartier par téléphone au  514-253-5777, ou le Comité citoyen du parc Thomas-Chapais par courriel au [email protected].

Vos commentaires
loading...