Publicité

Ethan Allen est capturé!

Histoire
Maison où fut capturé Ethan Allen
Photo de la maison de ferme où fut capturé l’Officier Ethan Allen en 1775. Elle fut transportée du 5230, rue Notre-Dame, à son emplacement actuel, rue Bellerive, près de la maison Archambault. (Coll. : Pignon sur rue, Robert Carrière)

Le 25 septembre 1775, le révolutionnaire américain Ethan Allen est fait prisonnier à la Longue-Pointe. Voici ce que j’ai trouvé de diverses sources historiques.

L’Acte du timbre, qui provoqua une violente agitation dans les colonies américaines, avait été accepté sans difficulté par les Canadiens français. Aussi ces derniers demeurèrent-ils indifférents à l’adresse des Américains où il était dit : « Nous connaissons trop bien la noblesse de sentiments qui distingue votre nation pour supposer que vous fussiez retenus de former des liaisons d’amitié avec nous par les préjugés que la diversité de religion pourrait faire naître. » On nous invitait instamment à élire des députés qui formeraient un congrès provincial; à leur tour, les députés choisiraient des délégués pour représenter notre province au grand congrès de Philadelphie.

Le 21 octobre 1774, soit cinq jours avant de poster la lettre aux habitants du Canada, les membres du congrès de Philadelphie avaient protesté avec véhémence contre l’Acte de Québec. Voici un extrait de ce document adressé au parlement de Londres : « Nous ne saurions non plus taire notre étonnement de ce que le parlement britannique ait pu consentir à établir dans ce pays une religion qui a donné votre île de sang, et a disséminé l’impiété, le fanatisme, la persécution, le meurtre et la rébellion dans toutes les parties du monde. »

En mai 1775, une nouvelle lettre du congrès de Philadelphie fut adressée et déposée à la porte de chaque maison au Canada. De plus, la ville de Montréal était remplie d’espion et complices des Américains.

Le 18 septembre, Montgomery, chef américain, mettait le siège devant Saint-Jean sur le Richelieu pendant qu’un groupe de 150 aventuriers américains, enhardis par l’accueil bienveillant de la population, vint se poster à la Longue-Pointe pour tenter un coup de main contre la garnison de Montréal.

Deux cents volontaires canadiens, assistés d’une trentaine de réguliers commandés par le Major Carden, allèrent attaquer les Américains le 25 septembre 1775. Décontenancés, les rebelles prirent la fuite, laissant aux mains de Carden 35 prisonniers parmi lesquels se trouvait Allen lui-même, Carleton, qui était venu organiser la défense, à Montréal, se hâta de se rendre à Québec dès qu’il apprit la capitulation de Saint-Jean et de Chambly. Le 13 novembre, Montgomery entrait à Montréal sans difficulté et fut bien reçu par les Anglais.

maison e allen A

La maison est aujourd’hui un monument historique abritant une garderie. (Photo: Robert Carrière)

maison e allen C

La maison telle que photographiée dans les années 1920, avant son déplacement. (Source: inconnue – Coll. Robert Carrière)

Vos commentaires
loading...