Publicité

Nous sommes tous Français!

Éditoriaux
attentats Paris 13 novembre
Nous sommes tous Français!

Au moment d’écrire ces lignes, Paris venait de subir les pires attentats de son histoire, qui ont fait 140 morts. Et c’est un bilan temporaire.

Nous n’avons pas l’habitude, à Pamplemousse.ca, d’émettre des textes d’opinion. Mais il est impossible de ne pas réagir à ces événements, sachant que de nombreux citoyens du quartier sont des Français qui séjournent chez nous temporairement pour travailler à Montréal, ou qui ont émigré ici depuis peu ou longtemps. Beaucoup d’entre eux ont de la famille dans l’Hexagone et ont vécu des heures angoissantes à propos de la sécurité de leurs proches. Ou sont tout simplement interpellés par l’horreur de ces attaques épouvantables, qui frappe leur pays d’origine.

J’écris ce texte à chaud, sachant qu’il s’agit d’une entreprise périlleuse. Mais je crois que quelques constats s’imposent en cette veillée funèbre.

Premièrement, il faut faire preuve de solidarité envers nos amis et cousins Français, qui traversent une épreuve traumatisante. Plus que jamais, nous sommes avec vous!

Il faut aussi manifester du courage et ne pas céder à la peur devant les extrémistes et le fanatisme, de toute nature. Il faut continuer à mener nos vies et à dénoncer les extrémismes, quels qu’ils soient.

Nous devons également faire preuve de discernement. Des extrémistes, il y en a dans tous les pays et dans toutes les religions. Les fanatiques et les terroristes sont des gens qui s’inscrivent en faux contre nos valeurs de tolérance, de liberté, de fraternité et d’égalité. Dans le contexte actuel, les terroristes et les combattants islamistes constituent une infime minorité du monde musulman. Ils ont perverti les textes sacrés et les traditions de l’Islam pour servir une cause qui n’a plus aucun lien avec des êtres humains civilisés et sains d’esprit. C’est pour cela qu’il ne faut absolument pas stigmatiser la communauté musulmane de Montréal. Les musulmans qui vivent parmi nous, dans Mercier-Est, n’ont rien à voir avec ces fanatiques. Ils condamnent eux aussi les actions, la philosophie et la vision de l’Islam de la part des islamistes. Notre communauté musulmane a besoin de savoir qu’on les considère comme de vrais Québécois et qu’ils sont en sécurité dans leur pays d’accueil.

Enfin, on ne luttera pas contre le phénomène de la radicalisation uniquement en restreignant les libertés par des mesures de contrôle et de surveillance abusives et contre-productives. Et il faut, avant de sortir les armes, miser quand même sur le renseignement. Nous sommes en guerre contre le terrorisme, et toute guerre se gagne avant tout par le renseignement et le contre-espionnage. On ne naît pas fanatique, on le devient. C’est en luttant contre l’exclusion, la pauvreté, l’analphabétisme et les inégalités qu’on gagnera la guerre contre le terrorisme. Pas en sortant les armes. L’Irak et l’Afghanistan en sont des exemples parfaits. Nous avons envahi ces pays et tenté d’y imposer la démocratie avec nos fusils. Les résultats ne sont pas à la hauteur des attentes, c’est le moins que l’on puisse dire.

Dans les circonstances, le mieux que nous pouvons, c’est d’accueillir les 25 000 réfugiés syriens sur notre sol avec un enthousiasme renouvelé. En montrant à la face du monde que nous sortons des Arabes, dont plusieurs sont autant des chrétiens que des musulmans, de l’enfer de la guerre, on témoigne de ce qu’il y a de mieux dans nos valeurs: la générosité envers les plus faibles. En leur donnant une chance de refaire leur vie et de nous aider à bâtir notre pays, on montre l’exemple à ceux qui doutent que les Occidentaux blancs et chrétiens ne pensent qu’à leurs intérêts. On consacre le triomphe de nos valeurs sur celles des barbares.

En attendant, plus que jamais, ce soir, nous sommes solidaires de la France. Pamplemousse.ca et les gens de Mercier-Est sont tous Français!

Vos commentaires
loading...