Publicité

Nouvelle structure de concertation pour Solidarité Mercier-Est

Vie de quartier
L'Assemblée spéciale des membres de Solidarité Mercier-Est s'est déroulée au sous-sol de l'Église Sainte-Claire le 19 novembre dernier. (photo: Marie-Eve Cloutier)
L’Assemblée spéciale des membres de Solidarité Mercier-Est s’est déroulée au sous-sol de l’Église Sainte-Claire le 19 novembre dernier. (photo: Marie-Eve Cloutier)

Après plusieurs mois de travail, Solidarité Mercier-Est a adopté sa nouvelle structure de concertation lors d’une assemblée spéciale de membres, le 19 novembre dernier.

Lors de cette rencontre, l’équipe de direction ainsi que des membres ayant travaillé sur la nouvelle structure ont présenté la nouvelle composition des instances qui seront désormais chapeautées par la table de concertation du quartier.

Donc en plus de l’assemblée régulière des membres et du conseil d’administration, qui ont tous les deux des pouvoirs décisionnels, trois comités de concertation s’ajoutent, pensés selon trois grands axes, soit un Comité de développement social, un Comité de développement économique et un Comité de développement du territoire. D’après leur mandat, ces comités doivent, entre autres, adopter et mettre en application un plan d’action issu du plan d’action intégré de Solidarité Mercier-Est selon leur angle de développement, adopter un budget annuel, tenir au moins une rencontre de consultation par année et présenter un bilan de leurs actions lors de l’Assemblée générale annuelle.

Ces trois comités ont également chacun leur comité aviseur. Cette façon de faire est inspirée des démarches entreprises par le Comité local de revitalisation dans le cadre de la RUI et du projet de revitalisation d’entrée de quartier. Les comités aviseurs ont, quant à eux, des pouvoirs de recommandations. Leur mandat consiste essentiellement à veiller sur les enjeux entourant leur champ d’action, faire le suivi des orientations, accompagner et appuyer l’équipe de SME dans ses démarches et proposer des mécanismes de gestion.

Les comités de concertation sont eux-mêmes redevables envers un conseil intégrateur qui veille à harmoniser les projets issus des trois comités de concertation, qui a son tour est redevable au conseil d’administration de SME.

Nouvelles catégories de membres

Solidarité Mercier-Est a également repensé ses différentes catégories de membres afin d’être plus représentatif.

« Avant, nous avions seulement deux catégories de membres, soit les membres “collectif” et “individuel”. C’était à la fois très inclusif, mais pas assez précis. Maintenant, nous avons sept catégories de membre avec des rôles et un poids de vote bien définis », explique Émilie Auclair, directrice générale de SME.

Ces nouvelles catégories sont « élu » (aucun droit de vote), « institution » (aucun droit de vote), « entreprise privée à but lucratif et coopérative » (droit de vote), « citoyen » (droit de vote), « écoles de la CSDM de Mercier-Est » (droit de vote), « organisme à but non lucratif » (droit de vote) et « organisme communautaire » (droit de vote).

La table de concertation du quartier s’est également engagée à respecter un code d’éthique afin de baliser son comportement, ses interventions et ses actions. Définissant trois valeurs, soit le respect, la solidarité et la démocratie, selon une approche de développement durable, ce même esprit devra maintenant être adopté par tous les membres de Solidarité Mercier-Est.

Vos commentaires
loading...