Publicité

Croisade contre le gaspillage alimentaire

Environnement, Santé
Le chef Bobby de la Tablée des chefs lors de l'activité « À vos frigos » au Sésame, dimanche dernier. (photo: Courtoisie)
Le chef Bobby de la Tablée des chefs lors de l’activité « À vos frigos » au Sésame, dimanche dernier. (photo: Courtoisie)

Le Sésame a reçu le chef cuisinier Bobby Grégoire de la Tablée des chefs dans leur nouveau café-bistro, dimanche dernier.

Accompagné d’un expert en gaspillage alimentaire du Fonds Éco IGA, le chef a donné un cours de cuisine de 120 minutes spécialement pensé afin de contrer le gaspillage alimentaire à la maison, dans le cadre des ateliers « À vos frigos », en tournée un peu partout à travers le Québec, en collaboration avec le Jour de la Terre.

« L’activité a été un franc succès, puisqu’une vingtaine de personnes ont assisté à l’atelier. Les gens ont beaucoup apprécié et le chef Bobby de la Tablée des chefs était très compétent et dynamique. Beaucoup de trucs ont été donnés pour réduire le gaspillage de nourriture à la maison », souligne Valérie Duval, responsable du volet éducation et nutrition au Sésame.

Durant l’atelier, il a été question de cuisiner avec des aliments invendus, mais toujours comestibles provenant des supermarchés IGA en offrant des conseils pour utiliser l’aliment à son plein potentiel.

En effet, la plus grosse part du gaspillage alimentaire des Canadiens se produit dans nos foyers. Ce ne sont pas tous les aliments qui passeront de la terre à l’assiette, puisqu’on estime que 47 % d’entre eux ne seront pas consommés une fois acheté.

Trucs pour éviter le gaspillage alimentaire

Voici quelques astuces pour contrer le gaspillage alimentaire, provenant de l’aide-mémoire de l’atelier « À vos frigos » (que l’on peut télécharger en cliquant ici) :

  1. Organiser son réfrigérateur : mettre de l’ordre et placer les produits plus vieux, donc à consommer en premier, en avant.
  2. Planifier intelligemment son épicerie : prévoir les repas pour la semaine et faire une liste d’épicerie. Faire de petites épiceries et y retourner plus souvent peut aussi grandement aider à gérer son inventaire et éviter d’acheter plus que nécessaire.
  3. Préparer ses aliments : de retour de l’épicerie, on prévoit du temps pour couper, congeler, cuire et transformer nos aliments pour avoir des bases avec lesquels on cuisinera les repas de la semaine.
  4. Apprendre à aimer les mal-aimés : on prend l’habitude de cuisiner nos aliments à leur plein potentiel, par exemple les feuilles de betteraves et de céleri dans nos soupes et salades, ou en grillant au four les pépins de courges.
Vos commentaires
loading...