Vie de quartier
Félix Poliseno, 17 ans, lors d'un entrainement cet été en préparation pour le Championnat panaméricain jeunesse de waterpolo U-17. (photo: Courtoisie)
Félix Poliseno, 17 ans, lors d'un entrainement cet été en préparation pour le Championnat panaméricain jeunesse de waterpolo U-17. (photo: Courtoisie)

Une année exceptionnelle pour un joueur de waterpolo de Mercier-Est

2015 aura été une année riche en performances pour Félix Poliseno, 17 ans, athlète d’élite en waterpolo et résident de Mercier-Est.

En effet, Félix a été nommé 2e meilleur buteur au Québec et 5e meilleur buteur au Canada dans la catégorie U-19 pendant la saison régulière de la Ligue des Championnats canadiens cette année. Mais, c’est sans doute sa participation aux Championnats panaméricains jeunesse U-17 qui avaient lieu du 28 août au 3 septembre à Kingston, en Jamaïque, qui aura marqué sa saison : Félix et son équipe ont remporté la médaille de bronze.

« Ce championnat était d’une grande importance. L’expérience fut incroyable, c’était même fou! Mes coéquipiers et moi, on pensait à cette compétition depuis des mois », explique le garçon, étudiant avec l’Alliance sport-étude du Cégep de Rosemont.

Processus de sélection

Pour se tailler une place au sein de l’équipe Canadienne et participer aux Pan Am jeunesse, Félix Poliseno n’a pas ménagé ses efforts.

« Le processus de sélection se déroule toute l’année, en fonction de nos performances. J’ai d’abord fait partie de la délégation d’une quarantaine de Québécois qui sont allés représenter le Québec à la Coupe Jeunesse de waterpolo en juillet, à Calgary. Sur les 40, on choisissait seulement 20 athlètes pour poursuivre avec le camp d’entraînement, du 27 juillet au 15 août. Après cet entraînement, j’ai été nommé parmi les 12 meilleurs joueurs qui allaient participer aux Championnats panaméricains jeunesse, ce qui m’a amené à me rende en Californie pour aller m’entraîner avec l’équipe américaine en préparation pour les jeux. J’ai vraiment travaillé fort! » raconte Félix.

Malgré l’ampleur de l’évènement, Félix n’en était pas à son premier tournoi international. Deux ans plus tôt, l’athlète, classé dans le top 10 des meilleurs joueurs de waterpolo au Canada, participait à la Coupe Comen à Belgrade, en Serbie.

Comme un poisson dans l’eau

Des dires de sa mère, Julie Gauthier, Félix était un « bébé nageur » et a même été initié au ski nautique à l’âge de 2 ans.

Le waterpolo n’étant pas un sport très populaire au Canada, Félix a d’abord joué au soccer et fait de la natation avant d’être initié à son sport de prédilection par un ami, il y a quelques années.

« Un coéquipier de mon équipe de soccer jouait aussi au waterpolo. J’ai essayé ce sport et j’ai tout de suite cliqué. Le waterpolo a rapidement pris le dessus sur le soccer », mentionne Félix qui a rejoint le club CAEM à Montréal en 2010 et ensuite le Club de waterpolo CAMO de Montréal en 2012.

La discipline étant tout de même exigeante, Félix peut s’entraîner jusqu’à 6 h par jour, autant dans l’eau que hors de l’eau. Malgré ses cours au Cégep et les sacrifices, Félix assure qu’il a quand même du temps pour avoir une vie sociale les fins de semaine!

Alors que le rêve olympique est souvent le point commun des joueurs d’élite, le jeune homme se concentre plutôt sur ses objectifs à court terme. « Je pense aux prochains championnats régionaux en vue de participer aux Championnats mondiaux jeunesse U-18 à Monténégro l’été prochain », ajoute-t-il.

D’ici là, Félix continuera à rêver de marcher dans les pas de Nicolas Constantin-Bicari, joueur québécois de waterpolo qui a réussi à se tailler une place au sein d’une équipe professionnelle en Croatie. « J’aime tellement mon sport que je ne vois aucune limite jusqu’où je pourrais me rendre », dit Félix.

Vos commentaires
Lire plus d'articles de la catégorie Vie de quartier