Publicité

Les nouvelles boîtes économiques du Sésame

Santé
Le Sésame entend développer un réseau de points de chute pour la distribution de ses boîtes de fruits et légumes dans le quartier. (photo: © Robert Kneschke / Dollar Photo Club)
Le Sésame entend développer un réseau de points de chute pour la distribution de ses boîtes de fruits et légumes dans le quartier. (photo: © Robert Kneschke / Dollar Photo Club)

Depuis l’ouverture de son Café Bistro et de sa fruiterie, le Sésame a renouvelé son offre de distribution de boîtes de fruits et légumes pour la rendre encore plus simple, et surtout plus pratique.

Le service d’éducation et de sécurité alimentaire de Mercier-Est a longtemps fait affaire avec le service Bonne boîte Bonne Bouffe, mais l’arrivée de la fruiterie permet maintenant au Sésame de faire les choses différemment.

Le fonctionnement de base demeure cependant le même. « Deux fois par mois, chaque jeudi, il est possible de venir chercher sa boîte de fruits et légumes au Sésame, entre 14 h et 18 h. Les différents formats proposés permettent aux gens d’économiser de 30 à 40 % sur le prix des fruits et légumes achetés à l’épicerie », affirme Chantal Thibault, adjointe à la direction et responsable des services à la communauté au Sésame.

Variété et possibilité d’échange

Trois formats de boîtes, désormais nommées les Boîtes économiques du Sésame, sont offerts: la petite boîte (pour une personne) au coût de 7 $; la moyenne boîte (pour deux personnes) au coût de 11 $ et la grande boîte (pour une petite famille) au coût de 17 $.

Les boîtes contiennent entre 10 et 12 variétés de fruits et légumes, non certifiés biologiques, contrairement à d’autres services de paniers de fruits et légumes du même genre, ailleurs à Montréal. « Mercier-Est est un désert alimentaire. Même si nous avons déjà eu quelques demandes pour des produits bios, ce qui est important, c’est de pouvoir offrir aux résidents du quartier des fruits et des légumes facilement, et à peu de frais », fait valoir Chantal Thibault.

« À défaut de pouvoir personnaliser son panier à l’avance, les gens peuvent désormais compléter le contenu de leur boîte avec les fruits et les légumes de la fruiterie. Nous avons même une boîte prévue pour les échanges. Par exemple, si le panier contient des oignons, mais que le client a déjà des oignons à la maison, il est possible de les échanger contre un fruit ou un légume de valeur égale », explique la directrice adjointe.

Début des points de chute

Afin d’étendre ses services à la communauté, le Sésame travaille à développer un réseau de points de chute dans le quartier.

« Si nous avons plus de cinq clients par endroit, par exemple dans un HLM, une coop, une entreprise ou encore chez un organisme, nous pouvons faire la livraison des boîtes de fruits et légumes à ces points de chute », annonce Chantal Thibault.

Mercier-Est compte pour le moment deux points de chute, soit la Maison des Familles de Mercier-Est et Les Habitations Pierre-Bernard.

Chaque semaine, le contenu du panier est envoyé par courriel aux clients des Boîtes économiques. Par exemple, ce jeudi (demain), les paniers contiendront notamment des oranges, des bananes, des kiwis, des pommes, du brocoli, des champignons, du concombre et des avocats.

« Nous ne fonctionnons pas par abonnement ni par contrat. La seule chose que l’on demande aux gens, c’est de payer leurs boîtes économiques une semaine à l’avance afin d’assurer la bonne gestion des commandes. Il est possible de sauter une semaine aussi, si les gens partent en vacances, par exemple. On envoie également un courriel de rappel pour venir chercher les boîtes. Si les clients ne viennent pas, on utilise les fruits et légumes dans la cuisine du Café Bistro. Ainsi, on évite le gaspillage alimentaire! » lance Chantal Thibault.

Environ 80 familles de Mercier-Est se prévalent déjà du service des Boîtes économique du Sésame.

Calendrier de distribution 2015-2016

Calendrier_Boites_econo2015-16

 

Vos commentaires
loading...