Publicité

Retour aux sources pour la Vitrerie Brunelle

Économie
La famille Gagliardi est à nouveau propriétaire de la Vitrerie Brunelle. De gauche à droite: Sandra, Anne-Marie, Bruno, Livio et Marco Gagliardi. (photo: Courtoisie)
La famille Gagliardi est à nouveau propriétaire de la Vitrerie Brunelle. De gauche à droite: Sandra, Anne-Marie, Bruno, Livio et Marco Gagliardi. (photo: Courtoisie)

Après que la réputation de la Vitrerie Brunelle ait été ternie par les nouveaux propriétaires de l’entreprise en l’espace de quelques mois, la famille Gagliardi est désormais de retour en affaire.

Installée dans le quartier depuis plus de 60 ans, la Vitrerie Brunelle est l’une des plus vieilles vitreries de l’île de Montréal. L’entreprise, aujourd’hui situé au 9770, rue Sherbrooke Est, se spécialise notamment dans la fabrication de portes, de fenêtres et de verre architectural, autant dans le domaine commercial que résidentiel.

« C’est mon oncle qui a commencé à travailler pour M. Brunelle à l’époque alors que l’entreprise était située sur l’avenue Souligny, près de la rue Hector. Son emploi consistait à faire de la livraison à vélo. C’était dans les années 1950 », raconte Anne-Marie Gagliardi, aujourd’hui gestionnaire à la Vitrerie Brunelle.

« Mon oncle et mon grand-père ont ensuite acheté l’entreprise. Mon père est venu les aider en travaillant dans l’administration. L’entreprise a grossi. La Vitrerie Brunelle s’est mise à fabriquer des fenêtres dans les années 1970-80. Nous avons déménagé sur la rue Sherbrooke. Le local s’est agrandi et la famille Gagliardi aussi », ajoute-t-elle.

Une retraite bien méritée

En 2013, le père et l’oncle d’Anne-Marie Gagliardi arrivent à l’âge de la retraite.

« Cette année-là, j’étais toujours à l’université, je complétais une maîtrise en gestion. Mon père et mon oncle avaient relevé beaucoup de défis et complété plusieurs projets. Ils avaient la possibilité de vendre, puisque l’entreprise avait une très bonne santé financière. Donc ils ont vendu la Vitrerie Brunelle », explique Mme Gagliardi.

Les Gagliardi ne se doutaient alors pas que l’entreprise qu’ils avaient bien menée toute leur vie allait perdre ses lettres de noblesse en l’espace de quelques mois.

Réparer les pots cassés

« Mon père a passé 50 ans de sa vie à la Vitrerie Brunelle. En l’espace de deux ans, les nouveaux propriétaires ont fait tomber l’entreprise en déconfiture. Toute la famille a été ébranlée par cela. Non seulement la Vitrerie Brunelle nous tenait à cœur, mais les déboires des nouveaux propriétaires ont terni sa réputation », se désole Anne-Marie Gagliardi.

Même Mikael Lavoie, représentant de la 3e génération de la famille, petit fils de Bruno Gagliardi, est présent à la Vitrerie Brunelle! (photo: Courtoisie)

Même Mikael Lavoie, représentant de la 3e génération de la famille, petit fils de Bruno Gagliardi, est présent à la Vitrerie Brunelle! (photo: Courtoisie)

Après avoir déclaré faillite, la Vitrerie Brunelle a fermé ses portes pendant trois mois l’année dernière. Les Gagliardi se sont par la suite lancés dans des négociations intenses pour récupérer le commerce.

« Ça n’avait pas de sens à nos yeux. Nous avons finalement pu racheter les actifs et l’inventaire de la vitrerie. Mais après deux ans d’absence, c’est comme si l’on repartait à zéro. Malheureusement, nous avons des clients qui sont tombés entre deux chaises durant la transition, mais nous avons travaillé fort pour minimiser les dégâts. Nous n’avons pas pu non plus récupérer tous les employés. À cause de la faillite et de la fermeture qui a duré trois mois, certains ont été dans l’obligation d’aller travailler ailleurs. C’était une situation difficile  », mentionne Mme Gagliardi.

Depuis juin 2015, ce sont à nouveau les Gagliardi qui sont aux commandes de la Vitrerie Brunelle.

« Mon père et mon oncle sont de retour et je travaille également avec ma sœur et mon cousin. Nos fidèles clients étaient heureux de nous voir revenir. Nous avons rebâti notre équipe de travail. Lentement, on rebâtit aussi notre réputation », laisse entendre Anne-Marie Gagliardi.

Vos commentaires
loading...