Publicité

75$ pour déneiger le chemin…

Histoire
Montée Saint-Léonard A

Nous sommes en 1884. Il faut entretenir la Montée Saint-Léonard, aujourd’hui la voie de desserte de l’autoroute 25, côté ouest.

Voici le texte du contrat à cet effet, que j’ai retrouvé dans les archives de Bibliothèque nationale du Québec.

A comparu sieur Louis Léonard, cultivateur de la paroisse de Longue-Pointe. Lequel par les présentes s’est engagé à sieur Louis Pépin, cultivateur du même lieu et inspecteur de la municipalité de la Longue-Pointe, s’est obligé par les présentes d’entretenir le chemin d’hiver à tous depuis les frontières de Saint-Léonard de la Longue-Pointe à aller jusqu’au chemin macadamisé des commissaires des chemins à barrières et ce tel que voulu par la loi aux conditions suivantes :

Ledit Louis Léonard s’oblige de suivre pour le chemin d’hiver, le tracé tel que indiqué par ledit inspecteur. Au cas où il n’y aurait pas de neige suffisamment dans le tracé indiqué, ledit entrepreneur sera tenu d’abattre les cahos dans la route ou les voitures passeraient.

L’engagement est fait pour la somme de soixante et quinze piastres payables à la livraison du chemin d’hiver, dès lors que tous les travaux du dit chemin seront terminés et finis, c’est-à-dire que piquets et perches seront pris en leurs lieux et places. Et pour l’exécution des présentes les parties ont élu domicile en leur demeure actuelle.

Fait et signé en la paroisse de la Longue-Pointe

Note personnelle : M. Louis Léonard a signé son nom tandis que M. L’inspecteur Louis Pépin a signé d’un X

Copie de l’acte ci-joint. Copié tel quel.

Montée Saint-Léonard B

Coll: Robert Carrière – BANQ : Archives National du Québec 1884

Montée Saint-Léonard C

Coll: Robert Carrière – BANQ : Archives National du Québec 1884

Vos commentaires
loading...