Publicité

Cinéma : Room, un film poignant

Culture
Brie Larson
Film à suspens, inspiré d’un fait divers. Photo : A24

Demain (26 février), Station Vu présentera Room, dernier film de Lenny Abrahamson. Moins d’un an après Frank, le réalisateur irlandais revient avec ce drame psychologique poignant. Transposer de l’écrit à l’écran le roman à succès d’Emma Donoghue s’est avéré un défi de taille. Pour adapter une telle œuvre, le cinéaste a été épaulé par la romancière canado-irlandaise.

Abrahamson signe sans contredit sa meilleure réalisation avec Room. Précédée d’une réputation élogieuse, acquise aux festivals de Telluride et Toronto, sa cinquième création a été rapidement plébiscitée. En lice pour l’Oscar du meilleur film, Room obtient un total de quatre nominations.

Room exploite des thématiques délicates

L’intrigue du récit, séparée en deux parties bien distinctes, est bouleversante, mais sait aussi nous garder captifs. À travers les yeux d’un gamin, plusieurs thèmes délicats sont abordés : amour filial, aliénation, captivité, culpabilité, isolement, liberté, résilience et survie.

Inspiré d’un fait divers, ce film à suspens relate l’histoire d’une mère protectrice et son fils qui vivent séquestrés dans l’étroitesse d’un cabanon de jardin délabré.

Une jeune femme Ma (Brie Larson) s’est retrouvée cloîtrée pendant sept ans dans une unique et minuscule pièce, coupée du monde. Son fils Jack (Jacob Tremblay), un petit garçon de cinq ans, est son compagnon de captivité. Leur ravisseur Nick (Sean Bridgers) les a confinés à un espace physique bien restreint. Celui-ci ne contient que quelques éléments essentiels : baignoire, lavabo, lit, placard, table, chaises, réchaud, poste de télévision, toilette et puits de lumière. Terrorisée, Ma réussit à échafauder un plan d’évasion. Elle souhaite que Jack découvre le monde extérieur.

Un suspense bien maîtrisé

Scénario bien ficelé, direction d’acteurs remarquable, réalisation méticuleuse, émotions palpables, montage efficace et qualité d’interprétation : tels sont les éléments sur lesquels repose Room.

Interprète de talent, Brie Larson a été récompensée d’un Golden Globe et sélectionnée aux Oscars. Parfaitement complémentaires, Larson et Jacob Tremblay livrent une performance mémorable. Ils sont profondément touchants. Autour d’eux, les comédiens Joan Allen, Tom McCamus et Willian H. Macy excellent.

Décidément, Room est une œuvre qui se révèle très émouvante!

La bande-annonce

Vos commentaires
loading...