Publicité

Hommage à Guy Brûlé ce samedi

Éducation
Le Centre sportif et culturel du Collège Mont-Royal sera renommé en l'honneur de Guy Brûlé. (photo: Facebook)
Le Centre sportif et culturel du Collège Mont-Royal sera renommé en l’honneur de Guy Brûlé. (photo: Facebook – Collège Mont-Royal)

Une cérémonie en l’honneur de Guy Brûlé, ex-directeur du Collège Mont-Royal, aura lieu ce samedi (demain). M. Brûlé est décédé subitement le 2 février dernier, à l’âge de 72 ans.

(photo: Facebook - Collège Mont-Royal)

(photo: Facebook – Collège Mont-Royal)

La famille de M. Brûlé accueillera les personnes désirant se recueillir afin d’honorer la mémoire du défunt non pas à l’église, mais plutôt au Collège Mont-Royal, situé au 2165, rue Baldwin, de 14 h à 17 h. Le Journal de Mercier-Est a également appris que la direction du Collège profitera de l’occasion pour annoncer que le complexe sportif de l’école sera renommé complexe sportif Guy Brûlé.

« On voulait trouver une façon de lui rendre hommage, même s’il n’avait pas voulu tous ces honneurs le temps de son vivant. M. Brûlé était un homme très humble », raconte Anne-Marie Blais, directrice du Collège Mont-Royal, pour qui M. Brûlé fut un réel mentor.

« Guy a passé 40 ans de sa vie en tant que directeur du Collège Mont-Royal. De mon côté, cela fait 22 ans que je suis ici. J’ai commencé à le côtoyer quand j’ai obtenu le poste d’adjointe à la direction. À sa retraite, Guy a continué de s’impliquer au sein du Collège en tant que président du conseil d’administration. Il a occupé ce poste pendant 10 ans, jusqu’à aujourd’hui. C’est vraiment triste qu’il nous ait quitté subitement, car il était en pleine forme », ajoute Mme Blais.

Un homme visionnaire

Anne-Marie Blais gardera le souvenir de son prédécesseur comme celui d’un homme sage, mais aussi très visionnaire.

Le Collège Mont-Royal, un des premiers collèges privés laïcs de la province, a été fondé en 1947 sous le nom d’Institut Alie. Alors située sur la rue Sherbrooke, l’institution offre des cours destinés aux adultes ainsi que des cours par correspondance avant de se spécialiser en enseignement régulier de jour. En s’établissant sur la rue Saint-Denis, au sud de l’avenue du Mont-Royal, il portera le nom de lycée Mont-Royal. Quelques années plus tard, l’établissement devient exclusivement un lieu d’enseignement régulier de niveau secondaire.

C’est en 1973, alors que Guy Brûlé est à la tête de l’école après un parcours comme professeur de chimie, que les démarches sont entreprises pour s’installer à Tétreaultville, dans les locaux de l’ancienne école Sainte-Marie. C’est également M. Brûlé qui a piloté le dossier de l’achat de l’église Saint-Bernard auprès de l’archevêché de Montréal afin d’y ériger le centre sportif et culturel du Collège.

M. Brûlé laisse dans le deuil son épouse, Mme Huguette Poirier, ses trois enfants, Alain, Marie-Pierre et Julie, ses deux petits-enfants, Léonie et Colin, ainsi que son frère jumeau Jacques.

Vos commentaires
loading...