Publicité

Les immigrants de la Longue-Pointe

Histoire
Plan des terres Longue-Pointe 1861
Même si la longue-Pointe comopte déjè des immigrants en 1861, les terres appartiennent presque toutes à des francophones. (Coll: Robert Carrière – BANQ)

Nous sommes en 1861 : 123 immigrants se sont établis à la Longue-Pointe.

Leur provenance :

  • De l’Irlande : 81           
  • De l’Écosse : 25          
  • Des États-Unis : 4       
  • Du Haut-Canada : 8
  • De la France : 1
  • De l’Allemagne : 1
  • De l’Angleterre : 3

Voici quelques exemples de noms de famille :

De l’Irlande : Campbell, Cunif, McVey, Quil, Cundon, McColton,Fitzgibin,Clifford, Nolan, Allan, Bombary, Garby, Clark, Quin, Hichie, Molony, Shay, Quickley, Cleary, McNeil

  • De : l’Écosse : Tiffin, Allan, Clark,
  • De : l’Allemagne : Dunniger (15 ans, religion juive)
  • De : l’Angleterre : Brooks, Tresher
  • De : France : Galibert
  • Des : États Unis : Doly, leurs âges, 6-8-9 et 11 ans
  • Né dans le haut Canada : Cleary

Voir plus bas pour un registre de l’époque.

La paroisse de la Longue-Pointe commençait à la rue Vimont, près de la rue Viau (environ), jusqu’à la rue George V et allait du fleuve Saint-Laurent jusqu’à la rue Henri-Bourassa (environ). Après débutait la paroisse de Rivière-des-Prairies.

Pourtant, les terres appartenaient pratiquement toutes à des francophones.

terres 1861B

Une partie des noms des propriétaires de la Longue-Pointe avec la largeur de leur terre. Dernière terre J. Tiffin (aujourd’hui la rue Georges V.) (Coll. Robert Carrière – BANQ)

Lovell A

Annuaire Lovell (BANQ)

Lovell B

Annuaire Lovell (BANQ)

Vos commentaires
loading...