Publicité

On est loin du BIXI

Histoire
loage voitures B

En 1881, la voiture individuelle tient de la science-fiction. Même Jules Verne n’y a pas encore pensé! À Montréal, le seul cheval-vapeur est celui du train. Et le concept même de train n’a pas encore 100 ans.

On ne se déplace pas plus à vélo à Montréal à cette époque, car le vélo moderne n’a succédé à la draisienne qu’en 1868. Et le vélo n’a pas la popularité d’aujourd’hui, car ses roues sont en bois et on le surnomme boneshaker (secoueur d’os) aux États-Unis. Les pneus en caoutchouc n’arriveront qu’en 1869. Montréal, aujourd’hui, est la capitale du vélo en Amérique. Mais pas en 1881.

Pas de taxi non plus en 1881. Pas au sens d’aujourd’hui. Mais on pouvait louer des voitures… tirées par des chevaux. On payait à l’heure, selon le nombre de chevaux d’attelage et le nombre de bagages.

Voici la grille tarifaire des voitures de louage à la Cité de Montréal. La grille s’appliquait aussi à la Longue-Pointe, qui était alors la campagne.

louage voitures 1881

Coll. Robert Carrière – BANQ (Almanach du peuple) 1881

Avec Stéphane Desjardins

Vos commentaires
loading...