Publicité

Parents, mode d’emploi

Éducation
Le territoire du CLSC Mercier-Est-Anjou a été choisi pour le projet-pilote Triple P car on y retrouve notamment un nombre de famille élevé. (photo: © AntonioDiaz / Dollar Photo Club)
Le territoire du CLSC Mercier-Est-Anjou a été choisi pour le projet-pilote Triple P car on y retrouve notamment un nombre de famille élevé. (photo: © AntonioDiaz / Dollar Photo Club)

Une autre série de formations et de conférences sur la méthode Triple P a débuté dans les quartiers de Mercier-Est et Anjou depuis l’implantation du projet-pilote en janvier 2015.

Deux territoires avaient été choisis pour tester la méthode Triple P (pour « pratiques parentales positives ») au Québec, soit ceux des CLSC Orléans (dans la région de la Capitale-Nationale) et Mercier-Est-Anjou. Puisque devenir parent ne s’accompagne pas d’un mode d’emploi, les pratiques parentales positives visent à outiller ces derniers afin qu’ils puissent mieux encadrer leurs enfants, tout en tirant du plaisir à tenir leur rôle de parents. La méthode, développée par un chercheur australien, vise plus précisément les parents d’enfants de 0 à 12 ans et aurait déjà été testée avec succès dans plus de 25 pays.

L’implantation et l’évaluation du système Triple P au Québec sont pilotées par la Chaire de partenariat en prévention de la maltraitance de l’Université Laval. Christine Renard est la coordonnatrice locale d’implantation, à Montréal.

« La méthode Triple P rassemble les meilleures pratiques parentales pour offrir aux parents un éventail de services, selon leurs besoins. En effet, ce ne sont pas tous les parents qui nécessiteront de s’approprier la même intensité d’intervention. Certains voudront assister à une seule conférence, d’autres la série complète de conférences, alors que des parents pourraient avoir besoin de coaching individuel pour un comportement ciblé chez son enfant, ou préfèreraient assister aux formations en groupes de parents », explique Mme Renard.

Elle est justement là l’innovation avec le programme Triple P, d’après la coordonnatrice. « Nous ne disons pas quoi faire aux parents afin qu’ils élèvent leurs enfants d’une certaine manière. On leur donne du pouvoir et ils viennent chercher ce dont ils ont besoin. Certains parents vont même reconnaître des comportements qu’ils ont déjà adoptés avec leurs enfants », ajoute Mme Renard.

Activités Triple P à venir dans Mercier-Est et Anjou

Les conférences et les formations offertes dans le cadre du projet-pilote sont gratuites. L’entrée aux conférences est libre, mais l’on demande de s’inscrire pour les formations, car les places sont limitées. La prochaine, sur le rôle des parents, qui commence ce jeudi sur une période de 9 semaines, affiche d’ailleurs déjà complet.

« La formation est très populaire. Il y en aura d’autres à venir en avril, en mai et en juin. Mais, si des parents du quartier manifestent suffisamment d’intérêt envers les formations, il n’est pas impossible d’en ajouter d’autres. Il faut surveiller notre calendrier », précise Christine Renard.

Pérenniser le projet

Après une pause durant l’été, une dernière série de conférences aura lieu l’automne prochain sur le territoire du CLSC Mercier-Est-Anjou. Et même si le projet-pilote n’est pas encore terminé, on essaie déjà de pérenniser le programme.

« Les partenaires du projet veulent déjà que ça demeure en place. Nous sommes en train de faire les démarches et trouver le budget nécessaire pour que cela puisse se produire », laisse entendre Mme Renard.

Par ailleurs, Mme Renard invite les parents ayant participé au programme Triple P qui souhaitent s’impliquer dans la pérennisation du projet de la contacter afin de joindre le comité qui se penchera sur cette réflexion, soit par courriel au [email protected] ou par téléphone au 514-647-6911.

Pour en savoir plus sur les formations sur le rôle de parents et les conférences sur les pratiques parentales positives, leur contenu et le lieu où se dérouleront chaque conférence et formation, consulter le calendrier complet au www.parentspositifs.ca

À lire également : 

5 principes pour des pratiques parentales positives

Vos commentaires
loading...