Publicité

« La porte du non-retour » à la Maison de la culture Mercier

Culture
La « La porte du non-retour » est la première exposition présentée avec audioguide à la Maison de la culture Mercier. (photo: Marie-Eve Cloutier)
La « La porte du non-retour » est la première exposition présentée avec audioguide à la Maison de la culture Mercier. (photo: Marie-Eve Cloutier)

Avec son exposition « La porte du non-retour », Philippe Ducros nous invite à prendre conscience de la dure réalité de certains pays d’Afrique.

La salle d’exposition de la Maison de la Culture est dans sa configuration la plus simple pour cette exposition. Aucune division, aucune suspension. Uniquement les 49 photos de Philippe Ducros habillant les quatre murs de la pièce. On peut les regarder seules, comme n’importe quelle exposition photo, mais la dimension est tout autre lorsque l’on décide de s’embarquer dans le déambulatoire théâtral proposé par le photographe, qui est à la fois metteur en scène et dramaturge. Audioguide en main, le contexte s’installe et les sujets des photos s’animent, en 20 actes.

(photo: Marie-Eve Cloutier)

(photo: Marie-Eve Cloutier)

Dans un monologue intérieur, Philippe Ducros nous guide à travers la République démocratique du Congo, l’Afrique de l’Ouest et l’Éthiopie. On comprend alors un peu mieux la misère, la guerre, la pauvreté, le génocide, l’exode, la pollution, la maladie, la mort, tout ce qui se résume à être la vie, en Afrique. Le tout, en un parcours d’environ une heure.

Le vernissage de l’exposition a eu lieu samedi dernier, tout de suite après la présentation de la pièce « Bibish de Kinshasa », dont Philippe Ducros est le metteur en scène. « La porte du non-retour » est présenté à la Maison de la culture Mercier jusqu’au 13 mars prochain.

La réalisation de l’exposition est rendue possible grâce au Conseil des arts de Montréal, au Conseil des arts et des Lettres du Québec, au Conseil des arts du Canada, Borealis, Encadrex et La Tribu.

Vos commentaires
loading...