Publicité

Cinéma Paradis: Vincent Guzzo veut construire des logements locatifs

Immobilier
L'organisme Infologis souhaiterait voir des logements sociaux être construits à la place de l'ancien Cinéma Paradis. Vincent Guzzo a plutôt en tête un projet de logements locatifs. (photo: Stéphane Desjardins - Archives du Journal de Mercier-Est)
L’organisme Infologis souhaiterait voir des logements sociaux être construits à la place de l’ancien Cinéma Paradis. Vincent Guzzo a plutôt en tête un projet de logements locatifs. (photo: Stéphane Desjardins – Archives du Journal de Mercier-Est)

Le Journal de Mercier-Est a appris que Vincent Guzzo souhaite convertir le Cinéma Paradis en immeuble résidentiel.

En vacances au Mexique, le propriétaire du Cinéma Paradis a tout de même joint le Journal afin de réagir à l’article concernant la manifestation de l’organisme Infologis de l’Est de l’île de Montréal, publié un plus tôt ce matin. Vers 13 h 30 aujourd’hui, Infologis a apposé une bannière en face du Cinéma Paradis afin de réclamer que l’endroit puisse servir à la construction de logements sociaux dans le quartier.

Le comité de logement Infologis devant le Cinéma Paradis en début d'après-midi aujourd'hui. (photo: Facebook - Comité Logement Infologis)

Le comité de logement Infologis devant le Cinéma Paradis en début d’après-midi aujourd’hui. (photo: Facebook – Comité Logement Infologis)

Le grand patron des Cinémas Guzzo tenait à préciser que même si son projet d’immeuble de bureaux n’a pas fonctionné, il a relancé l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve avec un projet résidentiel qui comporterait une phase commerciale au rez-de-chaussée.

« Je souhaite développer un projet résidentiel et commercial d’au moins quatre à cinq étages. Évidemment, il faudrait accorder des dérogations concernant certains règlements municipaux [d’urbanisme]. Mais, les fonctionnaires de l’arrondissement m’ont dit que la ville-centre aurait refusé mon projet tel que présenté », lance Vincent Guzzo.

Selon les dires de M. Guzzo, le projet devrait notamment comporter un stationnement intérieur et respecter une hauteur de trois étages maximum. De plus, l’homme d’affaires affirme que les habitations construites seraient des logements locatifs et non des condos.

« Avec seulement trois étages, le projet ne serait pas rentable. Le quartier a pourtant besoin de ce type de logements. Sans compter qu’on veut faire ce projet sans subvention aucune. Notre seule condition, c’est que ça soit rentable », explique Vicent Guzzo, évaluant la valeur de son projet à un million de dollars.

De plus, Vincent Guzzo aurait obtenu un son de cloche différent de la part de la ville-centre. « De l’autre côté, on me dit qu’on ne refuserait pas mon projet. C’est de dire qu’on prend le quartier en otage! J’attends donc des nouvelles d’un élu de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve qui lui est favorable à mon projet », mentionne M. Guzzo, préférant ne pas préciser de qui il s’agit.

Réactions de MHM

Du côté de l’arrondissement, Richard Celzi, conseiller de Tétreaultville, confirme que Vincent Guzzo travaille bel et bien sur un projet de logements locatifs avec une phase résidentiel pour remplacer le Cinéma Paradis.

« Je suis l’élu en contact avec avec M. Guzzo pour le développement du projet en question », affirme Richard Celzi, en toute transparence, précisant toutefois que la première version du projet a été déposée avant son arrivée à l’arrondissement. De plus, la deuxième proposition de M. Guzzo n’a pas encore été révisée en Comité consultatif d’urbanisme, puisqu’il reste à être peaufiné.

« Il faut que le projet puisse répondre aux exigences du plus grand nombre de personnes possible. M. Guzzo comprend les enjeux entourant la disponibilité de logements locatifs dans le quartier. Sans avoir parlé de logements sociaux avec lui, il est conscient qu’il devra s’agir de logements abordables », ajoute le conseiller, rappelant en contrepartie que le projet de cours de voirie Honoré-Beaugrand comportera des logements sociaux.

Richard Celzi précise également qu’il est encore trop tôt pour indiquer une date concernant le lancement du projet de logements locatifs au Cinéma Paradis. Cependant, le conseiller continuera à discuter avec le promoteur afin de faire avancer les choses le plus rapidement possible.

Vos commentaires
loading...