Publicité

« Engramme » à la Maison de la culture Mercier

Communiqués
(photo: Maison de la culture Mercier)
(photo: Maison de la culture Mercier)

La maison de la culture Mercier présente « Engramme », une installation immersive de Nadia Aït-Saïd, du 31 mars au 24 avril 2016.

Le vernissage et une rencontre d’artiste aura lieu le dimanche 3 avril, à 15 h. Une conférence de Damien Brohon sera également présentée dans le cadre de cette exposition le jeudi 21 avril, à 19 h 30.

(photo: Maison de la culture Mercier)

(photo: Maison de la culture Mercier)

S’intéressant au thème de l’identité en relation avec l’impermanence, c’est par le biais de tableaux reliefs, d’installations et de mises en espace immersives que l’artiste gaspésienne aborde son travail. Engramme est composé de trois bandes de tissu recouvertes d’un mortier de structure qui partent du plafond, longent le mur et se déroulent sur le sol comme des chemins sur lesquels nous sommes invités à marcher. Ces bandes sont recouvertes d’écritures imaginaires qui s’effacent progressivement dans la matière.

L’installation laisse place, au centre de la pièce, à un cercle de milliers de petits moulages en plâtre en forme de stûpa appelés tsa tsa.

La mise en espace est conçue et pensée de manière à envelopper le visiteur, à lui faire vivre une immersion sonore, visuelle et tactile. Il est invité à marcher sur les bandes au sol et à faire partie intégrante de l’installation. Cette exposition a bénéficié d’un soutien financier du Conseil des arts et des lettres du Québec.

(photo: Gaétan Villandré)Nadia Aït-Saïd : Nadia Aït-Saïd est originaire de la Gaspésie où elle vit et travaille actuellement. Elle partage son temps entre la mer gaspésienne, la métropole montréalaise et de fréquents séjours à l’étranger. Diplômée en anthropologie et en arts visuels, elle enrichi son parcours par des études en architecture, design de présentation, danse contemporaine et en communication interculturelle.

Elle a fait l’objet de plusieurs expositions individuelles, notamment au Centre d’exposition Lethbridge (Ville St-Laurent, 2015), au Centre d’exposition d’Amos (2014), au Musée de la Gaspésie (Gaspé, 2013) et au Centre d’artistes Vaste et Vague (Carleton, 2003). Depuis 2000, elle participe à de nombreuses expositions collectives présentées au Québec, au Canada, aux États-Unis, en France, en Belgique et au Japon. Récipiendaire de plusieurs bourses de création du CALQ, elle a également été finaliste pour le Prix du CALQ-Œuvre en Gaspésie en 2014. Ses œuvres font partie de collections privées au Québec, aux États-Unis et en Europe, ainsi que de collections publiques, notamment Loto-Québec.

(photo: Maison de la culture Mercier)Conférence de Damien Brohon, jeudi 21 avril à 19 h 30, Salle d’exposition : À la rencontre de l’art contemplatif, une exploration de l’œuvre de Nadia Aït-Saïd. Il arrive que la rencontre avec une œuvre d’art soit l’occasion de « nettoyer » les « portes de la perception », c’est-à-dire qu’elle nous conduit à voir le réel au-delà de nos habitudes, dans toute sa profondeur « infinie ». C’est à une telle aventure que nous convie l’œuvre de Nadia Aït-Saïd, s’inscrivant là dans le cadre d’un art que l’on pourrait nommer « contemplatif ». Damien Brohon est professeur agrégé d’arts plastiques, artiste et enseigne la méditation.

Limite de 80 spectateurs. D’une durée de 1 h 30. Laissez-passer gratuits disponibles dès le samedi 5 mars à partir de 13 h et sur admission.com

Vos commentaires
loading...