Publicité

L’Antre-Jeunes de Mercier-Est doit déménager

Élus, Vie de quartier
L'Antre-Jeunes de Mercier-Est est situé au 8615, rue Hochelaga, depuis 1991. (photo: Marie-Eve Cloutier)
L’Antre-Jeunes de Mercier-Est est situé au 8615, rue Hochelaga, depuis 1991. (photo: Marie-Eve Cloutier)

Après avoir découvert des moisissures dans le bâtiment qu’occupe l’Antre-Jeunes de Mercier-Est, l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve doit relocaliser l’organisme.

La Ville souhaite déménager l’Antre-Jeunes dans les locaux de l’ancienne caserne des pompiers et du poste de police située au coin de la rue Pierre-Tétreault et de l’avenue Pierre-de-Coubertin.

Réal Ménard en a fait l’annonce lors de la réunion du conseil d’arrondissement mardi dernier (1er mars). « La situation de l’Antre-Jeunes est préoccupante, mais pas désespérée. Il faut procéder avec diligence et nous voulons rassurer tout le monde : il n’y a pas de danger pour la santé publique, même si des moisissures ont été détectées », a précisé le maire.

Un local prêté par la Ville

L’Antre-Jeunes de Mercier-Est a été mis sur pied grâce au Programme Jeunesse 2000 par le Service des sports, des loisirs et du développement social de la Ville de Montréal en 1991. Lorsqu’il fut temps de trouver un local afin de permettre aux jeunes du quartier de bénéficier des services de l’organisme, une entente avec la Ville de Montréal a alors permis à l’Antre-Jeunes de s’établir au 8615, rue Hochelaga (l’organisme loue aussi un local dans l’HLM Thomas-Chapais pour Le Garage). L’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve travaille dans le dossier de la relocalisation du centre depuis quelques mois déjà.

« L’automne dernier, nous avons visité le nouveau bâtiment convoité avec la Ville afin de savoir si cela pouvait nous convenir. Bien sûr, il y aurait des travaux à faire pour adapter l’endroit à nos besoins, mais la localisation serait adéquate pour les jeunes, puisque c’est non loin de l’endroit où l’on se trouve actuellement. De plus, la place est belle et grande. Cette option nous conviendrait parfaitement », commente Marie Anne Guichandut, adjointe à la direction à l’Antre-Jeunes.

Bâtiment vétuste

C’est une série de petits problèmes qui force l’Antre-Jeunes de Mercier-Est à quitter leur local : plusieurs dégâts d’eau, problème de ventilation, de chauffage, en plus d’un revêtement extérieur en brique qui nécessiterait des correctifs.

« D’ici au déménagement, un système de filtration d’air sera installé et les matériaux qui ont été mouillés par l’eau seront enlevés. Un comité de suivi assure une communication avec l’organisme toutes les deux semaines », rassure Réal Ménard.

Même si le choix de l’ancienne caserne reste à être officiellement confirmé, l’arrondissement indique qu’il est très probable que cette option soit retenue.

Vos commentaires
loading...