Publicité

Les débuts de Saint-Léonard

Histoire
Alfred Houle, deuxième curé de Saint-Léonard
Alfred Houle, deuxième curé de Saint-Léonard. (Source: Diocèse de Montréal 50ième anniversaire)

L’histoire de Saint-Léonard est liée à celle de la Longue-Pointe.

Une bonne partie du territoire initial de Saint-Léonard faisait partie de la Longue-Pointe.

Mais le village de Saint-Léonard de Port Maurice fut le premier à se séparer de la Longue-Pointe, en 1885.

Le décret, érigeant canoniquement Saint-Léonard en paroisse, remonte d’ailleurs au 27 novembre 1885. La première messe y fut célébrée dans une école, le 1er janvier 1886. Deux ans après, se fit l’élection des premiers marguilliers, qui décidèrent la construction d’une chapelle, laquelle servit au culte jusqu’en 1889, époque où la première messe fut célébrée, le jour de Noël, dans l’église actuelle, construite en pierre de taille et en pierre à bosse.

MM. Paul Dagenais et Théophile Collerette firent don du terrain sur lequel sont bâtis tous les édifices religieux.

Le premier curé fut M. Damasse Laporte, qui demeura à Saint-Léonard jusqu’en 1892. Il fut alors remplacé par M. Alfred Houle, curé, né à Berthier le 24 juin 1847, et ordonné le 22 mai 1875.

Associations pieuses

Parmi les associations établies dans la paroisse, nommons la Société des Dames de Sainte-Anne et la Ligue du Sacré-Cœur.

Œuvre de la fabrique

Le banc des marguilliers est occupé par MM. Magloire Lemay, Maxime Jarry et Antoine Pigeon.

st-léonard C

Cette église brûlera en 1907 et une autre fois en 1930. (Coll. Robert Carrière)

st-léonard B

Alfred Houle, deuxième curé de Saint-Léonard. (Source: Diocèse de Montréal 50e anniversaire)

st-léonard D

Coll. Robert Carrière – BANQ

Vos commentaires
loading...