Éditoriaux, Transport
Carte travaux projetés autoroute 25
Image: Transports Québec

Ma lettre au ministre des Transports au sujet des travaux de l’autoroute 25

Montréal, le 3 mars 2016

Monsieur Jacques Daoust

Ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports
500, boulevard René-Lévesque Ouest, 16e étage
Case postale 28
Montréal (Québec)  H2Z 1W7

Objet : Demande de consultation publique sur le projet d’optimisation du corridor de l’autoroute 25

Monsieur le ministre,

Depuis quelques mois, le conseil d’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve est interpellé par des résidents du secteur de Mercier-Est sur le projet d’optimisation du corridor de l’autoroute 25. À l’écoute de leurs préoccupations, je crois qu’il est encore temps pour le ministère des Transports (MTQ) de tenir une véritable consultation publique sur le projet.

Le 28 octobre 2015, le ministère a tenu une séance d’information publique concernant le projet d’optimisation. Lors de cette rencontre, les citoyens ont pris connaissance du projet proposé et ont fait part aux représentants du ministère des Transports de leurs nombreuses préoccupations. N’ayant pas senti l’ouverture du ministère, les citoyens se sont tournés vers le conseil d’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve pour partager leur contestation du projet. Une rencontre a donc été organisée par l’arrondissement le 3 décembre 2015 pour permettre un espace de discussion entre les citoyens, le MTQ et la Ville de Montréal. Une deuxième rencontre a eu lieu le 21 janvier 2016 pour permettre au MTQ et à la Ville de Montréal de répondre aux questions amenées par les citoyens le 3 décembre.

Les préoccupations des citoyens sont légitimes. Deux d’entre elles méritent à mon avis des réponses détaillées de la part du ministère ainsi que d’être discutées publiquement.

L’échangeur Sherbrooke

Le projet propose de réaménager l’échangeur entre la rue Sherbrooke et l’autoroute 25. En comparaison avec la situation actuelle, les aménagements proposés amélioreront certainement la sécurité des piétons. Par contre, les aménagements proposés ne prennent pas en compte la sécurité des cyclistes. À cinq endroits, les cyclistes seront pris entre deux voies de circulation donnant accès au réseau autoroutier. Je suis d’avis que la situation projetée ne propose pas d’améliorations suffisantes sur la situation actuelle.

Le camionnage sur Curatteau

En 1998, après une lutte de plusieurs années, les citoyens de Mercier-Est ont obtenu l’interdiction du camionnage sur la voie d’accès Curatteau. Le 25 octobre 2015, sans aucune consultation, le MTQ leur annonce que cette interdiction sera levée. Puisque cette nouvelle décision va à l’encontre de celle prise en 1998, je crois qu’elle oblige aujourd’hui le ministère des Transports à consulter la population sur ce changement. Les citoyens qui ont fait valoir leur droit à une meilleure qualité de vie méritent d’être entendus par le ministère.

La levée de l’interdiction de camionnage sur Curatteau peut être une option qui se justifie, mais d’autres solutions auraient pu être étudiées. Si les citoyens n’avaient pas été placés devant un fait accompli, ils auraient pu participer à l’élaboration d’un projet plus consensuel. 

Lors des rencontres organisées entre les citoyens, la Ville de Montréal et le MTQ, les citoyens ont fait quelques propositions : augmenter la hauteur de la butte au nord de Notre-Dame, élever le mur antibruit. Ils ont aussi proposé des alternatives à la route de camionnage proposée. Il est regrettable que les représentants du ministère que nous avons rencontrés n’aient montré aucune ouverture aux modifications proposées.

Monsieur le Ministre, je demande que le ministère des Transports offre une véritable consultation publique aux citoyens de Mercier-Est sur le projet d’optimisation du corridor de l’autoroute 25, ou du moins sur les deux aspects principaux mentionnés ci-dessus. Il en va de la sécurité des cyclistes, du respect des luttes citoyennes et de la qualité de vie des gens de l’Est de Montréal.

Sincèrement,

Laurence Lavigne Lalonde

Conseillère du district de Maisonneuve-Longue-Pointe

Arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve

Lisez aussi notre article sur le sujet.

Image: Transports Québec

Image: Transports Québec

Les opinions émises dans les blogues sont celles de leurs auteurs et non celles de Pamplemousse.ca.
Vos commentaires
Lire plus d'articles de la catégorie Éditoriaux