Publicité

MHM en faveur de la stérilisation des chats errants

Élus
Un avis de motion annonçant la modification du Règlement sur le contrôle des animaux a été déposé lors du conseil d’arrondissement hier soir. (photo: © aniphaes / Dollar Photo Club)
Un avis de motion annonçant la modification du Règlement sur le contrôle des animaux a été déposé lors du conseil d’arrondissement hier soir. (photo: © aniphaes / Dollar Photo Club)

L’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve va entreprendre un programme en faveur de la stérilisation des chats errants en collaboration avec la SPCA de Montréal.

La question a été d’ailleurs soulevée par une résidente de Mercier lors du conseil d’arrondissement hier soir (1er mars). La règlementation en vigueur stipule qu’il est interdit de nourrir les animaux sauvages, ou même les chiens ou les chats errants.

« Je suis la propriétaire de deux chats stérilisés à la maison. J’ai aussi pris l’habitude de nourrir les chats errants près de chez moi, sauf que j’ai appris qu’il est interdit de le faire selon le règlement. J’essaie simplement de sauver les pauvres chatons qui crèvent de froid et de faim en hiver. Et lorsqu’on appelle à la ville pour trouver une solution, on nous dit de capturer les animaux dans une cage et de les amener au Berger blanc ou à la SPCA pour les faire euthanasier. Pourquoi ne pourrait-on pas les faire stériliser à la place? », demande la dame qui se dit être « la voix des petits chats » du quartier.

Sûrement sans le savoir, la citoyenne a devancé les élus avec sa suggestion. « On ne souhaite pas encourager l’euthanasie, mais nourrir les chats sauvages contribue à leur colonisation, ce qui apporte d’autres problèmes. Nous avons en fait prévu amender le Règlement sur le contrôle des animaux en déposant un avis de motion ce soir. En partenariat avec la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux, nous allons lancer un programme visant la capture et la stérilisation des chats », a annoncé le maire de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, Réal Ménard. Les détails devaient être annoncés seulement lors du prochain conseil d’arrondissement, lors du dépôt de ladite motion.

Le Journal de Mercier-Est a tenté de joindre la SPCA de Montréal afin d’avoir plus de détails concernant le projet, mais nous n’avons pas eu de retour d’appel au moment de mettre l’article en ligne.

C’est la deuxième fois en moins d’un an que Mercier-Hochegela-Maisonneuve modifie son Règlement sur le contrôle des animaux. En effet, l’arrondissement l’avait fait l’été dernier afin de permettre à ses résidents d’élever des poules dans certains endroits sur son territoire.

Vos commentaires
loading...