Publicité

« Mobilisons local »: le nouvel outil de la CDEST

Économie, Vie de quartier
Un aperçu du nouvel outil « Mobilisons local » de la CDEST. (photo: Capture d'écran - mobilisonslocal.ca)
Un aperçu du nouvel outil « Mobilisons local » de la CDEST. (photo: Capture d’écran – mobilisonslocal.ca)

La corporation de développement économique de l’Est a récemment lancé « Mobilisons local », une nouvelle plateforme Web collaborative d’accélération et de financement de projets.

Cet outil est le nouveau fer de lance de la CDEST qui a dû renouveler son offre de service après qu’une partie des responsabilités des centres de développement économique locaux ait été transférée aux municipalités l’année dernière. Ce remaniement avait été provoqué par la signature du pacte fiscal entre le gouvernement du Québec et lesdites municipalités.

Profitant de ces changements pour innover, la CDEST a désormais trois volets de services, soit le codéveloppement de projets et d’évènements, la mobilisation locale et l’accompagnement cocréatif, qui s’articulent autour d’un seul outil, la plateforme web « Mobilisons local ».

La plateforme permet aux acteurs locaux qui ont une idée de développement pour leur quartier de tester cette idée auprès de leur communauté. L’outil permet ensuite de lancer une campagne de sociofinancement pour développer le projet, mais également de mobiliser les bénévoles qui souhaitent s’investir et de bénéficier de conseils d’experts. Les citoyens, les entreprises privées, les entreprises d’économie sociale, les organismes communautaires, les élus locaux et des experts bénévoles peuvent tous faire partie de la communauté « Mobilisons local ».

Un projet dans Mercier-Est

On retrouve en ce moment une dizaine d’idées de projet et de projets en prédémarrage sur la plateforme dans Mercier–Hochelaga-Maisonneuve.

Certains aimeraient avoir un espace de coworking dans Hochelaga-Maisonneuve, alors que d’autres souhaitent mettre sur pied un espace de zoosocialisation, afin que petits et grands puissent passer du temps avec un animal domestique, sans nécessairement en avoir un à temps plein à la maison.

Dans Mercier-Est, Station Vu a soumis son projet de cinéma de quartier. Pour mener à bien ses activités de visionnement de films, Station Vu souhaite offrir une programmation créative et variée, en plus d’ajouter des salles de projection, afin de répondre aux besoins de plus de cinéphiles. Pour ce faire, la Corporation espère mobiliser une cinquantaine de supporteurs.

Vos commentaires
loading...