Publicité

Partager son trésor de famille

Culture
Le conteur François Lavallée travaille activement depuis 1995 à revaloriser la littérature orale. (photo: Marie-Eve Cloutier)
Le conteur François Lavallée travaille activement depuis 1995 à revaloriser la littérature orale. (photo: Marie-Eve Cloutier)

Treize élèves ayant participé au projet de médiation culturelle  « De bouches à oreilles » ont présenté l’aboutissement de leur apprentissage lors du spectacle « Trésor de famille », dimanche.

L’évènement avait lieu à la Maison de la culture Mercier où le groupe, formé de jeunes des écoles primaires Saint-Clément et La Vérendrye, s’était réuni dès le matin pour une répétition générale. Les enfants étaient accompagnés du conteur François Lavallée, qui a suivi les élèves dans leur préparation pédagogique en classe.

« Les élèves de 13 classes des deux écoles ont participé au projet où il était question d’explorer l’univers de la tradition orale et du conte. Tout a commencé en décembre dernier. François Lavallée a rencontré chaque groupe à quatre reprises afin de faire différents exercices avec eux », explique Julie Beaudoin, coordonnatrice générale de l’École et les arts, organisme derrière le projet de médiation culturelle.

« Aujourd’hui, c’est le point culminant des exercices faits en classe. Les élèves de chaque groupe ont voté pour désigner un représentant qui allait participer au spectacle présenté à la Maison de la culture », ajoute Mme Beaudoin.

À la recherche d’un trésor de famille

Lors des rencontres en classe, François Lavallée a demandé aux jeunes d’aller voir des membres de leur famille afin de découvrir un objet d’importance pour elle. Ce faisant, ils devaient aussi découvrir pourquoi l’objet en question était si précieux, en menant une enquête orale.

Les enfants devaient par la suite mémoriser le récit, faire des recherches complémentaires entourant l’objet et finalement s’approprier l’histoire et même la transformer un peu. Le trésor de famille est donc transmis d’une oreille, à la mémoire et à l’imaginaire, pour ensuite ressortir par la bouche des enfants.

« Il ne s’agissait pas ici de mémoriser un texte, précise François Lavallée. Le défi des jeunes était de montrer une bonne présence sur scène, alors qu’ils allaient raconter leur histoire, un à un, pour cheminer en groupe. Nous avions un plan et les enfants avaient un aide-mémoire, mais je leur ai dit aussi que leur histoire est en constante évolution et que je ne m’attendais pas à la perfection. »

Et le fruit de tout ce travail s’est reflété lors du spectacle : même si plusieurs étaient de toute évidence stressés, chaque élève a raconté son histoire avec brio. Assis en demi cercle, face à leur public composé de parents, frères, sœurs et amis, les 13 jeunes ont tour à tour relaté l’histoire entourant leur trésor de famille : bâton de crosse, globe terrestre, bague, robe de baptême… sans oublier le petit pantin de bois de François, trésor de famille de l’artiste-conteur, idée d’accompagner les jeunes.

L’exposition « De bouches à oreilles » est présentée jusqu’au 24 mars à la Maison de la culture Mercier.

Vos commentaires
loading...