Publicité

Une nouvelle collaboration pour le R-and-Y Chef Traiteur

Économie
Le R-and-Y Chef traiteur va s'approvisionner en fruits et légumes de saison auprès de la Ferme Cormier, de l'Assomption. (photo: Facebook - R-and-Y Chef traiteur)
Le R-and-Y Chef traiteur va s’approvisionner en fruits et légumes de saison auprès de la Ferme Cormier, de l’Assomption. (photo: Facebook – R-and-Y Chef traiteur)

Célébrant ses 4 ans sur la rue de Grosbois cette année, le R-and-Y Chef traiteur en est à préparer un projet de collaboration avec la Ferme Cormier, située à l’Assomption.

« Ils ont la matière première et nous, on la transforme. En saison, nous allons désormais nous approvisionner avec les fruits et les légumes de la Ferme Cormier et, en échange, nous allons vendre nos produits prêt-à-manger chez eux », explique Marilyne Lajeunesse, responsable de la qualité et du service chez R-and-Y Chef traiteur.

Un exemple de plat prêt-à-manger du R-and-Y Chef traiteur: poulet à l'américaine servie avec riz et légumes. (photo: Facebook - R-and-Y Chef traiteur)

Un exemple de plat prêt-à-manger du R-and-Y Chef traiteur: poulet à l’américaine servie avec riz et légumes. (photo: Facebook – R-and-Y Chef traiteur)

Les deux entreprises se sont rencontrées au Marché Public du Village l’été dernier, à Pointe-aux-Trembles. « Nos kiosques étaient voisins. On s’est mis à jaser pour en apprendre plus sur l’un et l’autre. Nous avons finalement été engagés par les propriétaires de la Ferme Cormier pour notre service de chef à domicile, pour célébrer l’anniversaire de leur fille. C’est à ce moment qu’est née l’idée de démarrer un projet commun », ajoute Marilyne Lajeunesse.

Le tout devrait commencer vers le mois de mai prochain. R-and-Y entend offrir à l’Assomption des plats prêts-à-manger dans une formule légèrement différente que ce qu’elle offre présentement à Montréal, c’est-à-dire féculent, légumes et viande. Les plats retrouvés à la ferme seront plutôt chaque composante du menu, vendus séparément.

Une entreprise locale en pleine évolution

Après quatre années d’existence, le R-and-Y Chef traiteur prépare sa révolution. « Nous ne voulons pas rester petits! », lance Marilyne Lajeunesse.

Après analyse, le R-and-Y Chef traiteur a remarqué une certaine baisse au niveau des ventes dans la section prêt-à-manger en comparaison avec l’année dernière. Cette situation n’est sûrement pas étrangère au fait que les familles de classe moyenne doivent se serrer la ceinture depuis quelques mois, d’après la copropriétaire de l’entreprise.

« C’est également pour cette raison qu’on veut relancer le prêt-à-manger via notre collaboration avec la Ferme Cormier. Ces plats ne reviennent pas plus chers aux familles considérant le temps gagné pour leur préparation. La Ferme Cormier pourrait même devenir un premier point de chute pour le prêt-à-manger que l’on peut commander en ligne, ainsi que pour nos menus promotionnels », laisse entendre Mme Lajeunesse.

Et malgré cette petite baisse d’achalandage pour le prêt-à-manger, les services de Chef à Domicile (cocktail et table d’hôte) sont en plein essor. « Nous avons aussi de plus en plus en clients corporatifs pour des conseils d’administration, des déjeuners et des boîtes à lunch », ajoute Marilyne Lajeunesse.

L’entreprise est enfin à développer un nouveau service de commande en ligne, notamment pour les menus promotionnels, comme ceux de Pâques, et cocktails dinatoires, pour lesquels il y a déjà une demande au sein du public. On peut donc commander de manière automatisée par la page Facebook du traiteur. « Pour nous, ça représente un marché important mais, surtout, c’est plus pratique pour nos clients, notamment les entreprises», conclut Mme Lajeunesse.

À lire également : Qu’est-ce qu’on mange pour souper?

Vos commentaires
loading...