Publicité

Cinéma : Avant les rues, chercher sa rédemption

Culture
Rykko Bellemare
Shawnouk retourne à ses pratiques ancestrales. Photo : www.cdccentresud.org

Demain en après-midi et en soirée (21 avril), Station Vu présentera Avant les rues, un long-métrage, écrit et réalisé par Chloé Leriche. Une période de questions-réponses est prévue à la fin de la représentation de 19 h 30 avec la réalisatrice.

Férue du septième art, Chloé Leriche signe sa toute première réalisation, Avant les rues. Ce premier film de fiction en langue atikamekw offre une rare incursion en territoire autochtone. La scénariste, productrice et monteuse campe son récit à Manawan, une réserve amérindienne de Lanaudière.

Collaboratrice de la Wapikoni mobile, Leriche porte un regard franc sur nos voisins du Nord-du-Québec. Avec authenticité, elle aborde une grande diversité de thèmes : l’alcoolisme, le chômage, la drogue, la filiation, les mères célibataires, la quête personnelle et le suicide.

Avant les rues a été présenté en compétition au 66e Festival international de Berlin à la mi-février ainsi qu’en clôture de la 34e édition des Rendez-vous du cinéma québécois.

Des rituels particuliers de guérison

La cinéaste raconte le parcours d’un jeune Attikamek, qui après un événement funeste, retourne à ses pratiques ancestrales.

Sans emploi, Shawnouk (Rykko Bellemare) et sa sœur Kwena (Kwena Bellemare Boivin) trompent leur ennui en chantant, en jouant des jeux grandeur nature, en fumant du pot et en buvant des bières. Un soir, un petit malfrat (Martin Dubreuil) fait une proposition à Shawnouk et le convainc d’accepter. Du coup, leur premier cambriolage nocturne prend une tournure dramatique.

Complètement paniqué, Shawnouk s’enfuit dans la forêt. Quelques jours plus tard, il tente un retour auprès de sa mère Anita (Janis Otawa) et de son beau-père Paul-Yves (Jacques Newashish). Dans un état désespéré, il accepte de se soumettre à des rituels particuliers de guérison (incantations, danses, battements de tambour, etc.) qui lui permettront de se dégager du poids de sa culpabilité.

Distribution bien choisie

Une pléiade d’acteurs non professionnels, Rykko Bellemare, Kwena Bellemare Boivin, Jacques Newashish et Janis Ottawa, endossent pour la première fois le costume de comédien. De courtes, mais bonnes, prestations ont été offertes par Martin Dubreuil et Normand Daoust.

Les citoyens sensibilisés aux enjeux des peuples autochtones seront servis!

La bande-annonce

Le film Avant les rues sera présenté en version originale atikamekw avec des sous-titres français.

Vos commentaires
loading...